Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Yémen: 7.000 soldats d'élite rejoignent l'opposition

    International
    URL courte
    Manifestations anti-gouvernementales au Yémen (2011) (103)
    0 01

    7.000 militaires de la Garde républicaine yéménite et des forces de sécurité du pays ont rejoint l'opposition exigeant le départ du président Ali Abdallah Saleh, a déclaré le général Ali Mohsen al-Ahmar cité par la chaîne de TV en arabe Al-Arabiya.

    7.000 militaires de la Garde républicaine yéménite et des forces de sécurité du pays ont rejoint l'opposition exigeant le départ du président Ali Abdallah Saleh, a déclaré le général Ali Mohsen al-Ahmar cité par la chaîne de TV en arabe Al-Arabiya.

    Les soldats d'élite ont appelé le Conseil de sécurité de l'Onu et le Conseil de coopération du Golfe à intervenir dans la situation "pour mettre fin aux crimes du président Saleh contre son peuple".

    Le frère du président yéménite et ancien commandant en chef des troupes du pays, le général al-Ahmar a rejoint l'opposition le 21 mars dernier.

    Le président Saleh a récemment confirmé son intention de démissionner. Il a cependant refusé de remettre le pouvoir aux insurgés.

    Depuis début février, le Yémen est le théâtre de manifestations réclamant le départ du président. Selon les médias, les violences qui se poursuivent dans le pays ont fait plusieurs centaines de morts.

    Dossier:
    Manifestations anti-gouvernementales au Yémen (2011) (103)

    Lire aussi:

    «Salut à toi, peuple yéménite»: le dernier discours de l’ex-Président Saleh dévoilé
    Un chef de l'administration houthiste du Yémen tué dans un raid saoudien, selon la TV
    Lavrov: le meurtre de l'ex-dirigeant yéménite Saleh visait à saper les efforts de paix
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik