Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Affaire Bout: procès non équitable selon Moscou

    International
    URL courte
    L'affaire Viktor Bout (116)
    0 01

    La voie que prend le procès de Viktor Bout, entrepreneur russe accusé de trafic d'armes et incarcéré aux Etats-Unis, remet en question les fondements mêmes de l'inculpation et le caractère équitable du procès, a déclaré jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

    La voie que prend le procès de Viktor Bout, entrepreneur russe accusé de trafic d'armes et incarcéré aux Etats-Unis, remet en question les fondements mêmes de l'inculpation et le caractère équitable du procès, a déclaré jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Il est scandaleux que l'exécutif américain ait délibérément exagéré cette affaire, empêchant ainsi un examen objectif des faits. En outre, la brutalité des conditions de détention du citoyen russe ne peut pas être considérée comme normale, celles-ci visent à forcer le détenu à passer un accord avec la "justice". Tout cela remet en question les fondements mêmes de l'accusation et, par conséquent, la légitimité de la condamnation", lit-on dans un commentaire du porte-parole de la diplomatie russe, Alexandre Loukachevitch.

    Le diplomate a de nouveau souligné que l'extradition de Viktor Bout vers les Etats-Unis était illégale et qu'il y voyait le signe de pressions politiques américaines.

    "Notre objectif est de rapatrier M.Bout en Russie", a conclu M.Loukachevitch.

    Viktor Bout a été arrêté en 2008 dans un hôtel de la capitale thaïlandaise, Bangkok, après avoir essayé de vendre un arsenal de fusils et de missiles air-surface à des agents secrets américains se faisant passer pour des guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), organisation qualifiée de terroriste par Washington.

    Le 16 novembre 2010, Viktor Bout, qui rejette toutes les accusations portées contre lui, a été extradé aux Etats-Unis après une longue bataille judiciaire russo-américaine, ce qui a provoqué des vives protestations de Moscou.

    Viktor Bout a été reconnu mercredi coupable par un jury fédéral de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui. Il est passible d'une peine comprise entre 25 ans de prison et la perpétuité.

    Dossier:
    L'affaire Viktor Bout (116)

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Lavrov dévoile des détails des négociations sur l’Ukraine entre Poutine et Obama en 2014
    Djihadistes français en Syrie et Irak: Paris interviendra-t-il en cas de peine de mort?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik