Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie/OMC: signature d'un accord entre Moscou et Tbilissi

    International
    URL courte
    Adhésion russe à l'OMC (259)
    0 0 0

    La Russie et la Géorgie ont signé mercredi un accord sur l'adhésion russe à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ont rapporté les médias russes et internationaux se référant à un diplomate géorgien.

    La Russie et la Géorgie ont signé mercredi un accord sur l'adhésion russe à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ont rapporté les médias russes et internationaux se référant à un diplomate géorgien.

    Les deux pays s'étaient antérieurement mis d'accord sur le compromis proposé par la Suisse, médiateur entre Moscou et Tbilissi dans leurs négociations sur l'adhésion russe. Mardi soir, les deux pays ont approuvé ce document. Le chef des négociateurs russes Maxime Medvedkov a confirmé cette information mercredi à l'agence Prime.

    Aux termes de l'accord russo-géorgien, les marchandises franchissant les frontières qui séparent la Russie de l'Ossétie du Nord et de l'Abkhazie (deux républiques indépendantes considérées par la Géorgie comme faisant partie de son territoire) seront contrôlées par des inspecteurs internationaux.

    La Russie, qui négocie son entrée dans l'OMC depuis 1993, est la dernière grande puissance économique à ne pas en faire partie. Pour y adhérer, Moscou devait obtenir l'approbation de chacun des 153 pays membres.

    La Géorgie s'est retirée des négociations avec la Russie en avril 2008 suite à la levée des sanctions économiques russes contre l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie. A la fin de 2008, Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec Moscou après la reconnaissance par la Russie des deux républiques caucasiennes. Les négociations russo-géorgiennes sur l'OMC ont repris en mars dernier avec la médiation de la Suisse. Maintenant que le veto géorgien est levé, il ne reste plus d'obstacles à l'adhésion russe.

    Dossier:
    Adhésion russe à l'OMC (259)

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik