Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Corée/Nord: les luttes de pouvoir, principale menace pour Kim Jong-un (médias)

    International
    URL courte
    Décès du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il (34)
    0 01

    Les luttes pour le pouvoir laissé vacant suite à la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il représentent une menace plus importante pour son fils et successeur pressenti, Kim Jong-un, que les facteurs externes, a annoncé lundi l'agence sud-coréenne Yonhap citant des analystes sud et nord-coréens.

    Les luttes pour le pouvoir laissé vacant suite à la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il représentent une menace plus importante pour son fils et successeur pressenti, Kim Jong-un, que les facteurs externes, a annoncé lundi l'agence sud-coréenne Yonhap citant des analystes sud et nord-coréens.

    "La lutte pour le pouvoir à l'intérieur du pays pourrait s'avérer plus dangereuse pour Kim Jong-un que les facteurs externes", a estimé un expert nord-coréen dont l'agence n'indique pas le nom.

    Le leader de la Corée du Nord Kim Jong-il est décédé le 17 décembre à l'âge de 69 ans. Selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), la mort du dirigeant nord-coréen a été provoquée par un "infarctus du myocarde sévère et une crise cardiaque". Kim Jong-un, fils cadet de Kim Jong-il, est considéré par plusieurs experts comme le plus probable successeur de son père.

    Les médias occidentaux mettent cependant en doute la capacité de Kim Jong-un à gouverner le pays. Ainsi, en 2010, la presse sud-coréenne a estimé que la sœur de Kim Jong-il, Kim Kyong-hui, et son mari, Chang Song-taek, pourraient exercer une sorte de "régence" pour le jeune fils inexpérimenté.

    Selon Yonhap, il est également possible que Chang Song-taek, qui jouit d'une grande influence en Corée du Nord, essaie de concentrer le pouvoir entre ses propres mains. Toujours d'après l'agence, un rôle crucial dans la succession nord-coréenne reviendra à l'armée, sur laquelle repose traditionnellement le pouvoir des dirigeants de ce pays.

    Dossier:
    Décès du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il (34)

    Lire aussi:

    Des morts bizarres, des disparitions inexpliquées: que cache la dynastie Kim?
    Les réponses aux 10 questions sur Kim Jong-un les plus souvent posées sur Google
    La voix de Kim Jong-un trahirait une maladie grave
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik