Ecoutez Radio Sputnik
    International

    CEEA: la zone euro plus préoccupante que les troubles au Kazakhstan (Medvedev)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La situation dans la zone euro influe beaucoup plus sur la situation dans la Communauté Économique Eurasiatique (CEEA: Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie et Tadjikistan) que les troubles qui ont fait vendredi 14 morts au Kazakhstan, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev.

    La situation dans la zone euro influe beaucoup plus sur la situation dans la Communauté Économique Eurasiatique (CEEA: Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie et Tadjikistan) que les troubles qui ont fait vendredi 14 morts au Kazakhstan, a déclaré lundi à Moscou le président russe Dmitri Medvedev.

    "Je suis beaucoup plus préoccupé par la situation dans l'économie mondiale, dans les finances mondiales et même par la situation dans la zone euro. Cela exerce une influence plus importante sur nos pays, sur leur situation économique intérieure et sur l'humeur des citoyens", a indiqué M.Medvedev commentant la situation au Kazakhstan à l'issue d'un sommet de la CEEA.

    Vendredi, des ouvriers d'industries pétrolières mécontents de leurs salaires ont incendié 46 édifices dans la ville kazakhe de Janaozen, qui s'apprêtait à célébrer le 20e anniversaire de l'indépendance du Kazakhstan. La police a ouvert le feu. Quatorze personnes ont été tuées et des dizaines autres ont été blessées. Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a décrété l'état d'urgence à Janaozen. Le couvre-feu instauré dans cette ville sera en vigueur jusqu'au 5 janvier 2012. Selon le Parquet général du pays, la situation à Janaozen revient à la normale.

    "Chaque événement politique (qui se déroule dans l'espace de la CEEA) influe sur la vie de l'Etat, mais il ne doit pas nous dissuader de créer un marché commun ou de procéder à l'intégration de nos économies", a noté le président russe.

    Lire aussi:

    Union économique eurasiatique: pas une réincarnation de l'URSS, selon le Président kazakh
    Guterres exprime son plein soutien au processus d’Astana sur la Syrie
    L’Inde et le Pakistan sur le point de rejoindre l’OCS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik