Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Lettonie - officialisation du russe: plus de 187.000 signatures validées

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Commission électorale centrale de Lettonie a annoncé lundi avoir validé 187.378 signatures en faveur de l'officialisation du russe, ce qui permet d'organiser un référendum dans cette ancienne république soviétique.

    La Commission électorale centrale de Lettonie a annoncé lundi avoir validé 187.378 signatures en faveur de l'officialisation du russe, ce qui permet d'organiser un référendum dans cette ancienne république soviétique.

    "Le nombre des signatures est suffisant pour tenir un référendum sur l'octroi du statut de seconde langue officielle au russe", ont indiqué les représentants de la commission.

    187.378 signatures ont été acceptées par la commission, ce qui représente 12,14% des électeurs qui se sont rendus aux urnes lors des dernières législatives. 7.000 signatures ont été annulées.

    Les partisans du russe devaient récolter 154.379 signatures avant le 30 novembre pour que des amendements à la Constitution visant à accorder au russe le statut de seconde langue officielle soient soumis au parlement du pays. Si le parlement rejette les amendements, un référendum à ce sujet se tiendra en Lettonie.

    La commission a promis de fixer prochainement une date de référendum. Pour être validée, l'idée d'officialiser le russe doit recueillir environ 750.000 votes lors du référendum.

    Aux termes de la Constitution lettone, le pays n'a qu'une seule langue officielle, le letton, le russe étant considéré comme une langue étrangère alors que 44% des 2 millions d'habitants du pays sont russophones.

    Quelque 16% des habitants du pays ont le statut de "non citoyens". Il s'agit des personnes dont les familles se sont installées en Lettonie à l'époque de l'URSS. Il existe environ 80 différences en droits entre les citoyens et les "non citoyens", qui n'ont notamment pas le droit de participer aux élections et aux référendums.

    Lire aussi:

    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    Langue russe chassée des écoles: des russophones «en colère» à Riga (vidéo)
    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik