Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: la position de Moscou "irresponsable" (Amnesty International)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    La position de la Russie sur la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'Onu relative à la Syrie est "irresponsable", a indiqué l'ONG Amnesty International dans une déclaration diffusée mercredi.

    La position de la Russie sur la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'Onu relative à la Syrie est "irresponsable", a indiqué l'ONG Amnesty International dans une déclaration diffusée mercredi.

    "Les menaces russes de bloquer pour la deuxième fois l'adoption de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'Onu sur la Syrie sont extrêmement irresponsables", a déclaré José Luis Díaz, représentant d'Amnesty International auprès de l'Onu.

    Le responsable a exhorté Moscou à coopérer avec d'autres pays sur l'adoption d'une nouvelle résolution prévoyant des menaces de sanction contre les autorités syriennes.
    En octobre 2011, l'Occident a tenté d'adopter un projet de résolution sur la Syrie prévoyant des sanctions contre les autorités syriennes. Moscou et Pékin ont alors usé de leur droit de véto pour bloquer l'adoption de ce document.

    Moscou a proposé mi-décembre son propre projet de résolution, que les pays occidentaux ont jugé "insuffisant" pour mettre un terme aux violences dans le pays.

    La semaine dernière, le Maroc, au nom de la Ligue arabe, a présenté un nouveau projet qui reprend la position occidentale et réclame un changement de pouvoir en Syrie. Lundi, la Russie a réaffirmé son opposition à ce document qui prévoit le départ du président Bachar el-Assad.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    L’Occident a trouvé un moyen de contourner le veto russe au Conseil de sécurité
    Mission de l'OIAC en Syrie: Pékin regrette le rejet du projet de résolution russe
    Résolution sur la Syrie à l’Onu: la Maison-Blanche affirme avoir fait fléchir la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik