Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Port-Saïd: le gouvernement mis en cause (médias)

    International
    URL courte
    Égypte: la tragédie de Port-Saïd (7)
    0 0 0

    A la suite des affrontements meurtriers à Port-Saïd, les partis politiques et les ONG égyptiennes ont exhorté l'Assemblée nationale à déposer une motion de censure à l'encontre du gouvernement de Kamal al-Ganzouri, rapporte jeudi le site du journal local Al-Ahram.

    A la suite des affrontements meurtriers à Port-Saïd, les partis politiques et les ONG égyptiennes ont exhorté l'Assemblée nationale à déposer une motion de censure à l'encontre du gouvernement de Kamal al-Ganzouri, rapporte jeudi le site du journal local Al-Ahram.

    Cette décision a été adoptée  par les représentants des forces politiques égyptiennes réunis dans la nuit de mercredi à jeudi au Caire sous présidence du dirigeant du parti Wafd, Al-Sayid Al-Badawi. Les participants à la réunion ont aussi appelé le parlement à renforcer les pressions sur les autorités militaires en vue d'accélérer le transfert du pouvoir aux civils.

    Par ailleurs, les supporteurs du club d'Al-Ahly se sont rassemblés devant le siège de la télévision publique au Caire pour revendiquer une démission immédiate du gouvernement et des réformes au sein du ministère de l'Intérieur.

    Des heurts ont éclaté mercredi soir à Port-Saïd (nord de l'Egypte) à la fin du match au cours duquel Al-Masry s'est imposé devant Al-Ahly, un des meilleurs clubs égyptiens. Les supporteurs d'Al-Masry ont envahi le terrain et commencé à lancer des pierres et des bouteilles contre ceux d'Al-Ahly, déclenchant les violences qui ont coûté la vie à 74 personnes et fait plusieurs centaines de blessés. 47 personnes ont été interpellées. Un deuil national de trois jours a été décrété par les autorités.

    Dossier:
    Égypte: la tragédie de Port-Saïd (7)

    Lire aussi:

    Les débordements de fans de foot: dans le calme ou pas tellement (vidéos)
    L'Égypte bloque 21 sites internet dont celui d'Al-Jazeera
    Mohammed ben Salmane en Égypte: quel avenir pour les relations entre Riyad et Le Caire?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik