Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iavlinski/présidentielle: Moscou dénonce les déclarations d'Ashton

    International
    URL courte
    Présidentielle en Russie - 2012 (216)
    0 0 0

    Les propos de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton sur la nécessité d'enregistrer l'opposant Grigori Iavlinski comme candidat à la présidentielle du 4 mars constituent une tentative de remettre en cause l'honnêteté du scrutin, a indiqué jeudi à RIA Novosti le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch.

    Les propos de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton sur la nécessité d'enregistrer l'opposant Grigori Iavlinski comme candidat à la présidentielle du 4 mars constituent une tentative de remettre en cause l'honnêteté du scrutin, a indiqué jeudi à RIA Novosti le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch.

    "La déclaration ambiguë de Mme Ashton n'a pas manqué de retenir notre attention. La responsable de l'UE a au fond tenté de remettre en cause à l'avance le caractère libre et honnête de la prochaine élection présidentielle en Russie", a affirmé M. Loukachevitch.

    La chef de la diplomatie communautaire avait déclaré mercredi au Parlement européen que les autorités russes devaient revenir sur leur décision d'invalider la candidature de Grigori Iavlinski.

    Fin janvier, la Commission électorale centrale (CEC) a éliminé le cofondateur du parti libéral Iabloko de la course présidentielle en raison de nombreuses irrégularités commises lors de la collecte de signatures en sa faveur.

    Dossier:
    Présidentielle en Russie - 2012 (216)

    Lire aussi:

    Poutine sera-t-il ou non candidat à la prochaine présidentielle?
    Présidentielle 2018: Vladimir Poutine autorisé à lancer sa campagne électorale
    C'est officiel: le 18 mars, les Russes éliront leur prochain Président
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik