Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: des médecins occidentaux examineront Timochenko

    International
    URL courte
    Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)
    0 20

    Des médecins allemands et canadiens se rendront en Ukraine lundi 13 février afin de conduire un examen médical de l'ex-première ministre Ioulia Timochenko, emprisonnée pour abus de pouvoir, a annoncé vendredi le parquet ukrainien.

    Des médecins allemands et canadiens se rendront en Ukraine lundi 13 février afin de conduire un examen médical de l'ex-première ministre Ioulia Timochenko, emprisonnée pour abus de pouvoir, a annoncé vendredi le parquet ukrainien.

    "Des spécialistes allemands et canadiens se rendront en Ukraine le 13 février prochain afin d'examiner l'état de santé de Ioulia Timochenko conjointement avec leurs collègues ukrainiens", rapporte le parquet dans un communiqué de presse.

    En octobre 2011, l'opposante et ancienne chef du gouvernement ukrainien Ioulia Timochenko a été condamnée à sept ans de réclusion pour avoir outrepassé ses pouvoirs lors de la signature des contrats gaziers avec Moscou, considérés comme défavorables à son pays. Cette affaire a provoqué une grave crise dans les relations entre Kiev et l'UE, qui soupçonne que les poursuites engagées à son encontre comportent des motivations politiques.

    Fin décembre, Ioulia Timochenko a été transférée dans une prison de la région de Kharkov (est). Ses avocats affirment que la santé de leur cliente se dégrade de jour en jour et qu'elle a besoin d'un traitement médical.

    La prisonnière exige d'être examinée par des praticiens indépendants faute de confiance envers le Ministère ukrainien de la Santé.

    Dossier:
    Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)

    Lire aussi:

    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik