Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Casques bleus en Syrie: possible participation russe (Moscou)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    La Russie n'exclut pas de participer militairement à une mission de maintien de la paix de l'Onu en Syrie, a annoncé Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre des Affaires étrangères et représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient.

    La Russie n'exclut pas de participer militairement à une mission de maintien de la paix de l'Onu en Syrie, a annoncé lundi Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre des Affaires étrangères et représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient.

    "Quant au déploiement d'une telle mission, il faut en parler avec le gouvernement syrien. Il faut savoir quels seraient sa composition, ses tâches et son mandat. Si l'on arrive à s'entendre sur des conditions de déploiement de cette mission qui soient acceptables pour nous, si les principes de la Charte de l'Onu et des rapports internationaux sont respectés, nous n'y voyons pas de problèmes", a déclaré le diplomate sur les ondes de la radio Echo de Moscou.

    Réunis dimanche 12 février au Caire, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont appelé l'Onu à envoyer des casques bleus en Syrie. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que Moscou étudiait cette initiative de la Ligue.

    Depuis dix mois, le régime syrien fait face à une contestation populaire sans précédent. Selon les Nations unies, la confrontation entre forces gouvernementales et protestataires a déjà fait plus de 5.000 morts. Damas dément ce chiffre et affirme que le pays est en proie à des bandes armées financées depuis l'étranger, qui ont tué plus de 2.000 militaires et policiers.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Washington réagit à l'initiative russe sur les casques bleus de l'Onu en Ukraine
    Donetsk révèle pourquoi Kiev a besoin des forces de maintien de la paix dans le Donbass
    Selon Moscou, une mission de l’Onu à la frontière russo-ukrainienne est dénuée de sens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik