Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'Égypte pour un règlement pacifique du conflit

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    L'Égypte se prononce pour un règlement pacifique du conflit syrien et une cessation immédiate des violences dans le pays, rejetant toute ingérence extérieure, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie égyptienne Mohamed Kamel Amr, cité par les médias locaux.

    L'Égypte se prononce pour un règlement pacifique du conflit syrien et une cessation immédiate des violences dans le pays, rejetant toute ingérence extérieure, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie égyptienne Mohamed Kamel Amr, cité par les médias locaux.

    "La situation en Syrie se détériore rapidement et un règlement ne peut pas être différé. Il est temps d'effectuer les changements nécessaires pour empêcher l'explosion de la situation, qui affecterait la stabilité de toute la région", a déclaré le responsable.

    "Les autorités syriennes doivent écouter les exigences du peuple et y répondre pour stopper les violences", a-t-il ajouté.

    M.Amr s'est en outre prononcé pour la réalisation immédiate du plan de règlement de la Ligue arabe et a catégoriquement rejeté toute ingérence extérieure dans le conflit syrien.

    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l'Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait plus de 5.400 morts. En outre, près de 2.000 policiers et militaires syriens ont été tués par des insurgés.

    Le 15 février, le président syrien Bachar el-Assad a annoncé qu'un référendum sur le projet de nouvelle constitution se tiendrait en Syrie le 26 février.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    «L'absence syrienne à la Ligue arabe a influencé aussi bien la Syrie que la Ligue»
    «Assad était et reste le Président légitime de la Syrie»
    Assad: sans aide extérieure aux terroristes, les autorités les auraient anéantis en un an
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik