Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iran: une solution diplomatique est possible (Obama/Cameron)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    Un règlement politique du problème nucléaire iranien est encore possible, ont annoncé le président américain Barck Obama et le premier ministre britannique David Cameron dans une tribune commune publiée mardi dans le Washington Post.

    Un règlement politique du problème nucléaire iranien est encore possible, ont annoncé le président américain Barck Obama et le premier ministre britannique David Cameron dans une tribune commune publiée mardi dans le Washington Post.

    "En tant que membres de la communauté internationale, nous faisons front commun sur l'introduction de sanctions strictes contre le régime iranien qui viole ses engagements internationaux. Nous estimons qu'il est encore opportun et possible de résoudre ce problème par des voies politiques, si bien que nous coordonnons nos approches diplomatiques avec la Chine, la France, l'Allemagne et la Russie", ont indiqué MM Obama et Cameron.

    Les deux hommes politiques ont toutefois souligné que Téhéran avait presque épuisé ses chances.

    "Aujourd'hui, alors que les Etats-Unis ont introduit les sanctions les plus strictes (contre l'Iran, ndlr) et que l'Union européenne envisage de décréter un embargo sur le pétrole iranien, Téhéran n'a pas beaucoup de choix: soit il assume ses engagements internationaux, soit il paie le prix de son comportement", ont déclaré les dirigeants.

    Plusieurs pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter d'une arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil. Le président américain et les responsables de son administration n'excluent aucun moyen d'action à l'encontre de Téhéran mais insistent sur leur préférence pour une solution diplomatique. Toutefois, la presse évoque la possibilité croissante d'une attaque israélo-américaine contre l'Iran.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    L'Iran, l’idée fixe de Donald Trump
    Moscou fera de son mieux pour convaincre l'Iran de rester dans l'accord nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik