Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: un réajustement constructif de la position russe (Washington)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    Des "divergences tactiques" demeurent entre Washington et Moscou quant à la Syrie, mais la Maison Blanche se félicite des derniers propos du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, sur le comportement de Bachar al-Assad, a indiqué Victoria Nuland, porte-parole du département d'Etat.

    Des "divergences tactiques" demeurent entre Washington et Moscou quant à la Syrie, mais la Maison Blanche se félicite des derniers propos du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, sur le comportement de Bachar al-Assad, a indiqué Victoria Nuland, porte-parole du département d'Etat.

    "Nous avons encore des différences tactiques concernant l'approche à adopter pour mettre fin à la violence en Syrie, mais nous essayons de surmonter ces divergences", a déclaré devant les journalistes Mme Nuland.

    Intervenant mercredi devant les députés à la Douma (chambre basse du parlement), M.Lavrov a déploré que le président syrien Bachar al-Assad n'ait pas réagi à temps aux recommandations de Moscou. Selon le ministre, M.Assad a adopté des lois "utiles" destinées à renouveler le système politique en le rendant plus pluraliste, mais "tout cela a été fait avec un retard important".

    "C'est également avec retard qu'on propose d'initier un dialogue, alors que la confrontation armée acquiert sa dynamique propre, et cette inertie peut engloutir tout le monde", a-t-il constaté.

    Début février, M.Lavrov et le directeur du Service russe de renseignement extérieur Mikhaïl Fradkov ont mené des négociations avec Bachar el-Assad à Damas. Selon M.Lavrov, lors des entretiens, le président syrien s'est déclaré prêt à dialoguer avec toutes les forces politiques présentes dans le pays.
      
    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de cntestation du régime en place. Selon l'Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait plus de 7.500 morts. En outre, plus de 2.000 policiers et militaires syriens ont été tués par des insurgés. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) parle de plus de 8.500 morts.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Erdogan veut «aider le peuple syrien à prendre sa décision»
    Victoria Nuland aux bords des larmes à cause de Sergueï Lavrov? Le ministre russe répond
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik