Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nazisme/pays baltes: le silence de l'UE "honteux" (Lavrov)

    International
    URL courte
    1 0 0

    La position des pays de l'Union européenne, qui s'abstiennent de soutenir les résolutions de l'Onu condamnant la glorification du nazisme dans les pays Baltes est honteuse, a déclaré vendredi aux journalistes le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    La position des pays de l'Union européenne, qui s'abstiennent de soutenir les résolutions de l'Onu condamnant la glorification du nazisme dans les pays Baltes est honteuse, a déclaré vendredi aux journalistes le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    "L'Assemblée générale des Nations unies adopte tous les ans une résolution sur l'inadmissibilité de tels phénomènes. Cette résolution n'est pas soutenue par les pays de l'Union européenne. J'estime qu'il s'agit d'une prise de position honteuse de nos collègues européens", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse au terme d'entretiens avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thørnbjørn  Jagland, en visite de travail à Moscou.

    Selon M.Lavrov, les décisions du Tribunal de Nuremberg n'ont jamais été annulées et il faut les respecter à la lettre.

    Le chef de la diplomatie russe a souligné que la Russie avait maintes fois signalé qu'il était inadmissible pour l'Europe moderne de glorifier les néonazis et les anciens SS, et de tolérer cela au niveau officiel".

    Pour sa part, le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thørnbjørn  Jagland a indiqué que "les tentatives multiples de réécrire ou de falsifier l'histoire sont inadmissibles. Il en est de même pour les résultats du procès de Nuremberg"

    Depuis 1994, le 16 mars des défilés d'ex-légionnaires des Waffen SS sont organisés régulièrement en Lettonie. Le défilé annuel des anciens membres de la légion lettone de la Waffen SS provoque l'indignation des organisations antifascistes internationales. Pourtant, le président du pays, Valdis Dombrovskis, a déclaré à plusieurs reprises qu'il ne considérait pas les SS lettons comme des nazis, même si beaucoup d'entre eux avaient massacré des Juifs et des représentants d'autres peuples durant la Seconde Guerre mondiale.

    Au total, plus de 150.000 Lettons se sont engagés dans le Wehrmacht au cours de la guerre.

    Lire aussi:

    Le Parlement européen veut instaurer des sanctions contre les marches nazies
    Des euro-députés exigent de sanctionner les pays baltes pour leur soutien au néo-nazisme
    L'Ukraine «décriminalise» les symboles de la division SS Galicie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik