Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Bouclier: pas d'entente russo-américaine avant la présidentielle US (expert)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Moscou et Washington n'arriveront pas à se mettre d'accord sur l'implantation d'un bouclier antimissile en Europe avant la fin de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, estime Alexeï Arbatov, directeur du Centre d'étude de la sécurité internationale relevant de l'Académie russe des sciences.

    Moscou et Washington n'arriveront pas à se mettre d'accord sur l'implantation d'un bouclier antimissile en Europe avant la fin de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, estime Alexeï Arbatov, directeur du Centre d'étude de la sécurité internationale relevant de l'Académie russe des sciences.

    "En matière de bouclier antimissile, les deux pays n'arriveront pas à s'entendre avant la présidentielle américaine, car la Russie a adopté une position très rigoureuse, alors que les Américains refusent de faire des concessions pour des raisons de politique intérieure", a déclaré M. Arbatov.

    Moscou invite la partie américaine à signer un document contraignant garantissant que le futur bouclier ne menacerait pas le potentiel nucléaire russe. Les Etats-Unis refusent de signer un tel document et invitent la Russie à les croire sur parole.

    Moscou a en outre déclaré ne pas comprendre le rôle que Washington lui réserve dans le système de défense antimissile en Europe. La Russie estime que les parties doivent élaborer l'architecture du bouclier sur un pied d'égalité.

    Commentant la déclaration du président Obama selon laquelle sa prochaine visite en Russie aura lieu après sa réélection à la magistrature suprême, M. Arbatov a souligné que "M. Obama n'effectuerait visiblement pas sa première visite en Russie, mais ce pays serait parmi les premiers qu'il visiterait après la présidentielle".

    Les présidents Dmitri Medvedev et Barack Obama ont tenu lundi une rencontre à Séoul. Selon M. Medvedev, les trois dernières années ont été la meilleure période dans les relations russo-américaines depuis dix ans, même si les deux pays n'ont pas réussi à rapprocher leurs positions sur le futur bouclier américain en Europe.

    Lire aussi:

    Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US
    Moscou promet de ne pas rester les bras croisés face au bouclier US en Europe
    Moscou évoque une «riposte militaire» face au bouclier antimissile US en Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik