Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'aile militaire de l'opposition se dote d'un commandement unifié

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    Les unités de l'aile militaire de l'opposition syrienne - l'Armée syrienne libre (ASL) - ont décidé de se doter d'un commandement unifié, rapporte le quotidien turc Sabah en référence au chef de l'ASL Riad Al-Assaad, ex-colonel de l'Armée de l'air du régime de Damas.

    Les unités de l'aile militaire de l'opposition syrienne - l'Armée syrienne libre (ASL) - ont décidé de se doter d'un commandement unifié, rapporte lundi le quotidien turc Sabah en référence au chef de l'ASL Riad Al-Assaad, ex-colonel de l'Armée de l'air du régime de Damas.

    "La décision adoptée entrera en vigueur dans les jours qui viennent", a déclaré le commandant de l'ASL.

    Formée à partir de transfuges et de déserteurs de l'armée régulière syrienne, l'ASL, partiellement déployée sur le territoire turc dans les régions limitrophes de la Syrie, a décidé de réunir les trois structures militaires de l'opposition pour faire face plus efficacement au régime du président Bachar al-Assad.

    L'ASL, dont les effectifs exacts sont inconnus, comprend en son sein 10 généraux et 19 colonels qui se sont évadés en Turquie des forces armées syriennes, a annonce la veille aux journalistes le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

    A ce jour, le nombre de réfugiés syriens en Turquie a dépassé 18.000 personnes. Les autorités turques n'excluent pas qu'avec le temps, le nombre de réfugiés puisse dépasser 100.000 personnes. Lundi, Ankara a fermé son ambassade à Damas, capitale syrienne, pour des raisons de sécurité.

    La semaine dernière, le ministère turc des Affaires étrangères a appelé ses quelque 20.000 ressortissants à quitter le territoire syrien.

    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place. Selon l'Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait plus de 8.000 morts. Les autorités syriennes indiquent que plus de 2.000 policiers et militaires syriens ont été tués par des insurgés. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) parle de 9.000 morts en un an.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    L’opération antikurde à Afrine pourrait démarrer à tout moment, selon le chef de l’ASL
    De plus en plus de combattants désertent l’Armée syrienne libre
    Erdogan: l’armée turque prête à se joindre à l’opération à Idlib en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik