Ecoutez Radio Sputnik
    Anders Fogh Rasmussen

    L'Otan reste ouverte pour les pays de l'Europe (Rasmussen)

    © Sputnik . Mikhail Mokruchin
    International
    URL courte
    0 0 0

    Les portes de l'Otan restent ouvertes pour les pays de l'Europe qui voudraient en faire partie, a déclaré le secrétaire général de l'Alliance, Anders Fogh Rasmussen, lors d'une téléconférence Moscou-Bruxelles, organisée par RIA Novosti.

    Les portes de l'Otan restent ouvertes pour les pays de l'Europe qui voudraient en faire partie, a déclaré lundi le secrétaire général de l'Alliance, Anders Fogh Rasmussen, lors d'une téléconférence Moscou-Bruxelles, organisée par RIA Novosti.

    "Les portes de l'Otan restent ouverte pour les pays européens qui voudraient en devenir membres si ces pays se conforment aux critères requis. Chaque Etat souverain est en droit de décider d'adhérer à l'Otan. C'est un droit fondamental de tous les pays souverains de décider de l'alliance à laquelle ils voudraient adhérer", a indiqué M.Rasmussen.

    Evoquant les perspectives d'adhésion de la Géorgie, le secrétaire général de l'Otan a fait remarquer que "pour le moment, ce pays n'avait pas encore rempli toutes les conditions nécessaires".

    "Quoi qu'il en soit, la Géorgie avance dans cette direction, et cette progression se reflète dans le travail conjoint au sein de la commission Otan-Géorgie. Il serait à présent prématuré de citer un calendrier quelconque de la future adhésion de la Géorgie à l'Alliance", a ajouté M.Rasmussen.

    Lors d'une réunion de la commission Otan-Géorgie en mars à Bruxelles, la Géorgie et l'Alliance ont signé un accord d'approfondissement des relations. Selon la chaîne de télévision géorgienne Roustavi-2, le document prévoit une coopération face à de nouveaux défis et menaces. Il s'agit notamment de la cybersécurité et de la défense.

    Lire aussi:

    Porochenko est certain de l'adhésion de son pays à l'Otan
    Aucune chance pour l'Ukraine d'adhérer prochainement à l'Otan, selon un diplomate allemand
    L'Ukraine dans l'Otan: ce n'est pas pour demain, selon Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik