Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: seul le peuple peut décider de la destitution du président (Annan)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 10

    La question d'une éventuelle démission du président Bachar al-Assad est du ressort des Syriens eux-mêmes, a estimé l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, en visite à Moscou.

    La question d'une éventuelle démission du président Bachar al-Assad est du ressort des Syriens eux-mêmes, a estimé lundi l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, en visite à Moscou.

    "Je pense que la question de la démission d'Assad ne relèvent que des Syriens eux-mêmes, a déclaré devant les journalistes M.Annan.

    Le 21 mars dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté à l'unanimité une déclaration "soutenant pleinement" les propositions de M.Annan.

    La déclaration, qui n'est pas contraignante à la différence des résolutions du Conseil de sécurité, invite le président syrien Bachar al-Assad et l'opposition syrienne à "coopérer de bonne foi" avec M.Annan afin de mettre en œuvre son plan de règlement en six points.

    Un des points de ce plan insiste sur "l'arrêt, sous la surveillance de l'Onu, de toutes les formes de violence armée par toutes les parties impliquées au conflit, en commençant par le retrait des troupes gouvernementales des principales villes du pays". Ce plan propose également d'assurer "l'acheminement de l'aide humanitaire dans les régions qui ont le plus souffert lors du conflit armé".

    Cette déclaration a été soutenue par l'Union européenne.

    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place. Selon l'Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait plus de 8.000 morts. Damas indique que plus de 2.000 policiers et militaires syriens ont été tués par des insurgés. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) parle de 9.000 morts.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Moscou: Ankara n’a aucun fondement juridique pour affirmer qu’Assad est un terroriste
    «Assad était et reste le Président légitime de la Syrie»
    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik