Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Yémen: l'aéroport de Sanaa fermé et encerclé par des militaires (TV)

    International
    URL courte
    Troubles dans les pays arabes (231)
    0 01

    L'aéroport international de Sanaa, capitale yéménite, a été fermé suite aux menaces d'abattre tout avion décollant ou atterrissant, proférées par des militaires fidèles à Mohamed Saleh al-Ahmar, commandant limogé des forces aériennes du Yémen, rapporte la chaîne iranienne Press TV.

    L'aéroport international de Sanaa, capitale yéménite, a été fermé samedi suite aux menaces d'abattre tout avion décollant ou atterrissant, proférées par des militaires fidèles à Mohamed Saleh al-Ahmar, commandant limogé des forces aériennes du Yémen, rapporte la chaîne iranienne Press TV.

    "Pas un seul avion n'a décollé ou atterri depuis que ces militaires ont lancé leur menace vendredi soir", a confié aux journalistes une source aéroportuaire.

    Venu au pouvoir fin février, le président de transition yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a démis de leurs postes des dizaines d'officiels de l'ancien régime du président déchu Ali Abdallah Saleh. Quatre gouverneurs et des dizaines de généraux, dont le général Mohamed Saleh al-Ahmar, demi-frère de l'ex-président, ont été limogés. Déémis vendredi par décret, le général a refusé de quitter son poste.

    Ce limogeage de plusieurs fonctionnaires de haut rang a suivi la déclaration des nouvelles autorités selon laquelle les partisans de l'ancien chef de l'Etat déstabilisaient la situation dans le pays.

    Abd Rabbo Mansour Hadi a été élu le 21 février à l'issue d'une présidentielle anticipée dont il était l'unique candidat. Le scrutin s'inscrivait dans le plan de transition conçu par le Conseil de coopération des Etats arabes du Golfe.

    Après 34 ans à la tête de l'Etat et suite à une puissante révolte populaire, Ali Abdallah Saleh est devenu le quatrième président emporté par le Printemps arabe, après le Tunisien Zine El Abidine Ben Ali, l'Egyptien Hosni Moubarak et le Libyen Mouammar Kadhafi.

    Selon les médias, lors des manifestations contre le régime, des centaines de personnes ont péri et des milliers d'autres ont été blessées.

    Dossier:
    Troubles dans les pays arabes (231)

    Lire aussi:

    Les Houthis prennent le contrôle de Sanaa, selon les médias locaux
    L'Onu ouvre une enquête internationale sur les crimes au Yémen
    Les Houthis relâchent plus de 200 personnes capturées depuis novembre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik