Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ioulia Timochenko pourrait être soignée en Allemagne

    International
    URL courte
    Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)
    0 01

    Berlin est disposé à accueillir l'ex-premier ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison en Ukraine, pour qu'elle suive un traitement médical dans une clinique allemande, a déclaré jeudi à Kiev Markus Loening, délégué du gouvernement fédéral allemand pour la Politique des droits de l'homme.

    Berlin est disposé à accueillir l'ex-premier ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison en Ukraine, pour qu'elle suive un traitement médical dans une clinique allemande, a déclaré jeudi à Kiev Markus Loening, délégué du gouvernement fédéral allemand pour la Politique des droits de l'homme.

    "S'agissant de la possibilité pour Mme Timochenko de suivre un traitement médical en Allemagne, l'Allemagne est un pays libre. Si quelqu'un souhaite être soigné en Allemagne, nous l'accueillerons avec plaisir", a annoncé M.Loening aux journalistes.

    Par le passé, des représentants des autorités ukrainiennes avaient indiqué mener des négociations sur la possibilité d'un traitement de Ioulia Timochenko en Allemagne.

    En octobre 2011, l'opposante et ancienne chef du gouvernement ukrainien Ioulia Timochenko a été condamnée à sept ans de réclusion criminelle pour avoir outrepassé ses pouvoirs lors de la signature des contrats gaziers avec Moscou, considérés comme défavorables à son pays. Cette affaire a provoqué une grave crise dans les relations entre l'Ukraine et l'Union européenne, qui a qualifié la sentence prononcée à l'encontre de Mme Timochenko de politiquement motivée.

    Fin décembre, Mme Timochenko a été transférée dans une prison de la région de Kharkov (est). Ses avocats affirment que la santé de leur cliente se dégrade de jour en jour et qu'elle a besoin d'un traitement médical.
    Des médecins allemands et canadiens se sont rendus le 14 février en Ukraine afin d'assurer, conjointement avec leurs collègues ukrainiens, un examen indépendant de l'état de santé de la détenue.

    Dossier:
    Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)

    Lire aussi:

    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik