Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: amnistier les hommes armés sans sang sur les mains (Intérieur)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    Le ministère syrien de l'Intérieur a promis d'amnistier les hommes armés n'ayant "pas de sang sur les mains", a annoncé la télévision publique syrienne.

    Le ministère syrien de l'Intérieur a promis jeudi d'amnistier les hommes armés n'ayant "pas de sang sur les  mains", a annoncé la télévision publique syrienne.

    "Le ministère de l'Intérieur appelle les hommes armés qui n'ont pas de sang  sur les mains à se rendre au commissariat de police le plus proche pour livrer leurs armes. Ils seront libérés et ne seront pas poursuivis ", a indiqué le ministère dans la déclaration, citée par la télévision.

    Cette déclaration a été faite le lendemain de l'annonce de l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu entre les troupes gouvernementales et l'opposition conformément au plan de l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan. Damas a indiqué qu'il cessait les opérations militaires tout en prévenant qu'il riposterait à toute attaque de "terroristes".

    Par ailleurs, on a appris que plus de 100 hommes armés recherchés par la police s'étaient rendus aux autorités le premier jour du cessez-le-feu, en promettant de ne plus participer aux attaques armées.
     
    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime de Bachar Assad. Selon les estimations des Nations unies, le nombre total des victimes de la confrontation armée y aurait déjà dépassé 9.000 personnes. Damas indique que plus de 2.500 policiers et soldats syriens, ainsi que plus de 3.200 civils ont été tués dans les affrontements contre des bandits financés de l'étranger.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Trois personnes tuées dans une attaque terroriste dans le sud de la Syrie
    33,5 km2 repris par l'Armée arabe syrienne en un jour
    Syrie: l’opposition et le gouvernement trouvent une entente
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik