Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Assange lance son émission sur la chaîne Russia Today

    International
    URL courte
    0 0 0

    Intitulée The World Tomorrow (Le monde de demain), l'émission télévisée du fondateur de WikiLeaks Julian Assange sera lancée mardi 17 avril sur Russia Today (RT), a appris RIA Novosti auprès du service de presse de la chaîne.

    Intitulée The World Tomorrow (Le monde de demain), l'émission télévisée du fondateur de WikiLeaks Julian Assange sera lancée mardi 17 avril sur Russia Today (RT), a appris RIA Novosti auprès du service de presse de la chaîne.

    "L'émission sortira à 15h30 heure de Moscou (11h30 UTC) et sera rediffusée toutes les deux heures tout au long de la journée de mardi", a fait savoir un porte-parole de RT.

    Consacrée à l'avenir de la communauté internationale, The World Tomorrow sera simultanément diffusée en trois langues: anglais, arabe et espagnol.

    Tournée à Londres, cette émission télévisée servira de tribune pour "quelques-unes des personnes les plus intéressantes et controversées du monde actuel", qu'on ne laisse pas s'exprimer en public.

    Selon WikiLeaks, le lancement de cette émission constitue une réponse à l'instabilité politique qui règne dans le monde. "Dans le monde arabe, une ère de changements politiques a commencé et se poursuit jusqu'à présent. En Occident, les gens font face à l'impuissance des instituts politiques et des idéologies auparavant dominantes", précise un communiqué.

    Fondateur et rédacteur en chef de WikiLeaks, un site spécialisée dans la divulgation d'informations confidentielles, Julian Assange vit en résidence surveillée en Angleterre. La justice suédoise le soupçonne de viol et d'agressions sexuelles, bien qu'aucune accusation formelle n'ait été formulée à son encontre.

    Lire aussi:

    Disparition inexplicable de Julian Assange sur Twitter
    WikiLeaks travaillerait pour Moscou? «Une rêverie des médias», selon Assange
    Julian Assange aurait un accès partiel aux moyens de communications, selon PA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik