Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau hongrois

    Hongrie: l'Onu dénonce le mauvais traitement des réfugiés

    © Flickr/ katdodd
    International
    URL courte
    0 0 0

    Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a soumis à une sévère critique les autorités hongroises accusées de cruauté envers les réfugiés, rapportent des médias internationaux en référence à Gottfried Köfner, représentant du HCR pour l'Europe Centrale.

    Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a soumis à une sévère critique les autorités hongroises accusées de cruauté envers les réfugiés, rapportent mercredi des médias internationaux en référence à Gottfried Köfner, représentant du HCR pour l'Europe Centrale.

    "Pas un seul pays d'Europe Centrale n'applique de mesures aussi cruelles envers les réfugiés que la Hongrie, et dans aucun autre pays on n'enregistre autant de violations des droits des réfugiés qu'en Hongrie", a déclaré M. Köfner.

    Selon le HCR, des centaines de réfugiés provenant d'Afghanistan, de Somalie et du Soudan, en proie à des conflits armés, sont traités en Hongrie comme des criminels et font souvent l'objet de violences physiques et verbales.

    Comme l'explique le personnel du HCR après une visite dans le camp de réfugiés à Nyirbator, ce camp est transformé en centre de détention. Les personnes s'y trouvent derrière des barreaux et sont souvent battues par les gardiens.

    Le gouvernement conservateur de Viktor Orban a adopté une série d'actes réglementaires permettant de garder à vue les réfugiés venant en Hongrie tant qu'ils n'obtiendront pas officiellement un statut de réfugié.

    La communauté internationale réclame une modification rapide de la politique hongroise en la matière, qui ne correspond ni aux normes de l'Union européenne ni à celles du droit international.

    Lire aussi:

    Une politique migratoire commune de l’UE? La Pologne refuse d’accueillir des réfugiés
    Plus de 2.500 migrants secourus en Méditerranée en deux jours
    65,6 millions de déplacés en 2016 suite à des conflits
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik