Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Serbie: la Russie investira afin de lutter contre les catastrophes

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie envisage d'investir des dizaines de millions de dollars en Serbie dans des projets liés à la lutte contre les catastrophes naturelles et humaines, a annoncé mercredi le vice-ministre russe des Situations d'urgence Vladimir Poutchkov à l'occasion de l'ouverture d'un centre de sauvetage russo-serbe à Nis (sud-est de la Serbie).

    La Russie envisage d'investir des dizaines de millions de dollars en Serbie dans des projets liés à la lutte contre les catastrophes naturelles et humaines, a annoncé mercredi le vice-ministre russe des Situations d'urgence Vladimir Poutchkov à l'occasion de l'ouverture d'un centre de sauvetage russo-serbe à Nis (sud-est de la Serbie).

    "Dans les prochaines années, plusieurs dizaines de millions de dollars seront investis dans le centre des situations d'urgence (de Nis, ndlr) ainsi que dans des projets humanitaires ayant trait à la sécurité de la population et à la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles et humaines", a déclaré le responsable.

    Durant la période des incendies, une section aérienne de sauveteurs russes pourrait être envoyée en Serbie, a ajouté le responsable.

    Le vice-ministre a poursuivi en indiquant que la création du centre humanitaire russo-serbe permettrait d'améliorer l'efficacité et la rapidité d'intervention des sauveteurs en cas d'urgence.

    Inauguré mercredi, le centre russo-serbe se compose de plusieurs entrepôts situés sur le territoire de l'aéroport de Nis. Plus grand centre de sauvetage d'Europe, il est créé à l'initiative des présidents russe et serbe.

    Lire aussi:

    Un hélicoptère Mi-8 russe lutte contre des incendies de forêt en Serbie
    Les USA vont-ils «espionner» l’Europe depuis la Serbie?
    La Serbie sert-elle à contourner l’embargo? Un ministre à Moscou pour dissiper les doutes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik