Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM/conférence de Moscou: 50 pays dont ceux de l'Otan représentés

    International
    URL courte
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)
    0 11

    Plus de 150 représentants de 50 pays participeront à une conférence internationale sur la défense antimissile les 3 et 4 mai prochains à Moscou, a annoncé à Bruxelles le chef de l'Etat-major général des Forces armées russes, le général Nikolaï Makarov.

    Plus de 150 représentants de 50 pays participeront à une conférence internationale sur la défense antimissile les 3 et 4 mai prochains à Moscou, a annoncé mercredi à Bruxelles le chef de l'Etat-major général des Forces armées russes, le général Nikolaï Makarov.

    "Plus de 150 représentants de 50 pays, y compris des 28 Etats membres de l'Alliance, ont confirmé leur participation", a déclaré le général devant les journalistes à l'issue d'une réunion du Conseil Russie-Otan.

    Les 3 et 4 mai, Moscou accueillera une conférence internationale sur la défense antimissile lors de laquelle le ministère russe de la Défense présentera des preuves du danger que représente le bouclier antimissile européen pour le potentiel nucléaire russe.

    Outre la Russie et l'Otan, les travaux de la conférence vont associer des représentants de la Chine, de la Corée du Sud et du Japon, ainsi que des pays membres de la Communauté des Etats indépendants (CEI) et de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Une visite d'un des sites de défense antimissile russe, situé dans la région de Moscou, sera organisée pour les participants. Aucun document officiel ne devrait être signé.

    Moscou et Washington ont convenu lors du sommet de l'Otan à Lisbonne en 2010 de coopérer en matière de défense antimissile européenne. Toutefois, les parties n'arrivent pas à s'entendre sur l'architecture du futur bouclier. Par ailleurs, le partenariat reste lettre morte, les Etats-Unis refusant de garantir sur papier que le futur bouclier ne menacera pas le potentiel nucléaire russe.

    Dossier:
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)

    Lire aussi:

    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Moscou: le bouclier antimissile US sur le territoire de ses alliés crée une menace
    Moscou promet une réponse musclée à une éventuelle frappe US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik