Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Affaire Timochenko: le Conseil de l'Europe veut envoyer des diplomates

    International
    URL courte
    Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)
    0 0 0

    Le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjørn Jagland a appelé jeudi Kiev à autoriser des diplomates européens à pouvoir rencontrer l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, qui purge une peine de prison à Kharkov.

    Le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjørn Jagland a appelé jeudi Kiev à autoriser des diplomates européens à pouvoir rencontrer l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, qui purge une peine de prison à Kharkov.

    Lors d'un point de presse à Strasbourg, le haut responsable européen s'est également déclaré inquiet au sujet de violences que Mme Timochenko affirme avoir subies.

    "C'est dans les intérêts du gouvernement ukrainiens d'autoriser l'accès de diplomates à Mme Timochenko pour vérifier la véracité de ces informations", a indiqué le secrétaire général.

    Il a en outre ajouté qu'une enquête s'imposait et que la Cour de Strasbourg suivrait de près la situation autour de l'ex-première ministre.

    Incarcérée depuis août 2011, Mme Timochenko, 51 ans, a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour abus de pouvoir. On lui reproche d'avoir signé en 2009 avec la Russie des accords gaziers jugés désavantageux pour le pays, alors qu'elle était chef du gouvernement. Elle est actuellement au centre d'un nouveau procès pour détournement de fonds publics et fraude fiscale en 1997-1998, à la tête du groupe Systèmes énergétiques unis d'Ukraine (SEUU). Ces délits sont passibles de 12 ans de prison.

    Mardi, Mme Timochenko, a dénoncé au parquet des violences perpétrées à son encontre par le personnel carcéral la semaine dernière, lors de son hospitalisation. Le service pénitentiaire d'Ukraine a démenti les propos de l'ex-première ministre et a annoncé l'intention de la poursuivre en justice.

    Dossier:
    Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik