International

Syrie: plus de 170 combattants anti-Assad se rendent aux autorités

International
URL courte
Contestation en Syrie (1168)
0 01
S'abonner

Plus de 170 combattants de l'opposition armée syrienne ont déposé leurs armes, 129 d'entre eux avaient opéré dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest du pays, et les autres dans les banlieues de Damas, a annoncé à Damas l'agence d'information syrienne SANA.

Plus de 170 combattants de l'opposition armée syrienne ont déposé leurs armes, 129 d'entre eux avaient opéré dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest du pays, et les autres dans les banlieues de Damas, a annoncé lundi à Damas l'agence d'information syrienne SANA.

Ces hommes ont immédiatement été libérés, parce qu'ils "n'étaient pas impliqués dans des crimes sanglants et avaient promis de ne plus participer aux attaques armées", selon l'agence.

Plus d'un millier de combattants de groupes armés de l'opposition syrienne ont déposé leurs armes depuis l'instauration d'un cessez-le-feu entre l'Armée syrienne libre (opposition) et les troupes restées fidèles au président Bachar el-Assad le 12 avril, dans le cadre du plan de règlement de la crise syrienne proposé par Kofi Annan, émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie.

Le premier groupe d'observateurs onusiens chargés de vérifier le respect du cessez-le-feu a commencé sa mission en Syrie le 16 avril.

Malgré la présence d'observateurs dans le pays, le cessez-le-feu est régulièrement violé. Ces derniers jours, des explosions se produisent partout en Syrie, même à Damas. Le siège de la Banque centrale du pays, situé sur la place Sabaa Bahrat de Damas, lieu de rassemblements des partisans du régime Assad, a été la cible de tirs au lance-roquettes dans la nuit de dimanche à lundi.

Dimanche, une explosion a endommagé un oléoduc dans l'est du pays, provoquant une fuite de pétrole importante. Deux explosions ont éclaté dimanche sur la route reliant le port de Lattakia à Idlib (nord-ouest).

Depuis plus d'un an, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime de Bachar el-Assad. Selon les estimations des Nations unies, la confrontation armée y aurait déjà fait plus de 9.000 morts et quelque 230.000 réfugiés et un million de personnes y ont besoin d'aide humanitaire. Damas affirme pour sa part que plus de 2.500 policiers et soldats syriens, ainsi que plus de 3.200 civils ont été tués dans les affrontements contre des bandits financés de l'étranger.

Dossier:
Contestation en Syrie (1168)

Lire aussi:

Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
La Turquie pose un ultimatum à l'armée de Khalifa Haftar
Pourquoi il est dangereux de boire du café pendant la canicule
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook