International

Double attentat à Damas: le bilan s'alourdit

International
URL courte
Contestation en Syrie (1168)
0 01
S'abonner

Le double attentat-suicide à la voiture piégée perpétré ce matin dans la capitale syrienne, Damas, a fait au moins 55 morts et 372 blessés, ont annoncé les médias occidentaux se référant au ministère syrien de l'Intérieur.

Le double attentat-suicide à la voiture piégée perpétré ce matin dans la capitale syrienne, Damas, a fait au moins 55 morts et 372 blessés, ont annoncé les médias occidentaux se référant au ministère syrien de l'Intérieur.

Le bilan précédent faisait état de 50 morts et 170 blessés.

Deux puissantes explosions suivies de tirs nourris ont secoué Damas jeudi matin. Selon des informations préliminaires, les attentats visaient le bâtiment des services spéciaux syriens.

Dans une interview à l'AFP, Samir Nachar, membre du bureau exécutif du Conseil national syrien basé à Istanbul, a accusé l'Etat syrien d'avoir commis ces attaques afin d'effrayer les observateurs internationaux et de convaincre ces derniers de l'existence du réseau terroriste Al-Qaïda en Syrie.

Ces deux explosions s'inscrivent dans le sillage des attentats que la Syrie connaît depuis décembre 2010. Les attaques terroristes visent principalement les forces de sécurité.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l'Onu, la confrontation armée y aurait déjà fait plus de 9.000 morts et quelque 230.000 réfugiés. Damas affirme pour sa part que plus de 2.500 policiers et soldats syriens, ainsi que plus de 3.200 civils ont été tués dans les affrontements contre des bandits financés depuis l'étranger.

Dossier:
Contestation en Syrie (1168)

Lire aussi:

Moins de 24h après sa nomination, #CastexDemission déjà top tendance sur Twitter
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Un colistier du nouveau maire de Saint-Ouen tente d’échapper à un contrôle sur un scooter volé
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook