Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iran/centrale de Bouchehr: l'exploitation industrielle débutera fin 2012

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    Les spécialistes russes espèrent que la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr sera mise en exploitation industrielle d'ici fin 2012, a annoncé à RIA Novosti Valeri Limorenko, PDG de la société conceptrice du site, Atomenergoproyekt.

    Les spécialistes russes espèrent que la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr sera mise en exploitation industrielle d'ici fin 2012, a annoncé à RIA Novosti Valeri Limorenko, PDG de la société conceptrice du site, Atomenergoproyekt.

    "Nous voulons le faire à la fin de cette année", a-t-il répondu à la question de savoir quand la centrale serait mise en exploitation industrielle. M. Limorenko a dans le même temps évoqué "une multitude de facteurs" qui ne dépendaient pas des spécialistes russes.

    "Nous envisageons d'achever cette année le gros des travaux relatifs aux tests des équipements. Quant à la signature des documents [confirmant la mise en exploitation industrielle, ndlr], cette question sera sans doute reportée à l'année prochaine ", a indiqué le PDG de la société russe.

    Selon des informations diffusées début mai, la première centrale nucléaire iranienne doit atteindre sa capacité maximale de 1.000 MW après une période de préparation qui commencera le 23 mai.

    Entamée en 1974 par le groupe allemand Kraftwerk Union A.G. (Siemens/KWU), la construction de la centrale de Bouchehr (sud de l'Iran) a été achevée par la société russe Atomstroyexport conformément à un contrat signé en janvier 1995. La centrale a été inaugurée en août 2010 après la livraison du premier lot de combustible nucléaire russe.

    A l'heure actuelle, la centrale de Bouchehr tourne à 75% de sa capacité.

    Lire aussi:

    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    La construction de la centrale nucléaire stratégique russo-turque débutera en 2018
    Les experts turcs dénoncent la politique de «deux poids, deux mesures» de l’UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik