Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Superjet 100: les corps des victimes identifiés d'ici deux semaines (médias)

    International
    URL courte
    Crash de l'avion Sukhoi Superjet 100 en Indonésie (55)
    0 0 0 0

    Les corps des victimes du crash du moyen-courrier russe Sukhoi Superjet 100 (SSJ-100), qui s'est écrasé le 9 mai en Indonésie, seront identifiés d'ici deux semaines, a annoncé le site d'actualités Detik.com se référant au général Musaddeq Ishaq, directeur du Centre de médecine médico-légale auprès de la police indonésienne.

    Les corps des victimes du crash du moyen-courrier russe Sukhoi Superjet 100 (SSJ-100), qui s'est écrasé le 9 mai en Indonésie, seront identifiés d'ici deux semaines, a annoncé lundi le site d'actualités Detik.com se référant au général Musaddeq Ishaq, directeur du Centre de médecine médico-légale auprès de la police indonésienne.

    Ce sera fait dans quinze jours "voire plus tôt", a indiqué le général, ajoutant que l'identification des membres d'équipage russes de l'avion pourrait être plus longue.

    Le directeur exécutif de la Brigade d'indentification des victimes de sinistres Anton Castelani avait préalablement déclaré que la procédure d'identification durerait de trois semaines (durée moyenne d'une analyse comparative de l'ADN) à cinq mois.

    Les spécialistes du ministère russe des Situations d'urgence ainsi qu'une soixantaine de médecins-légistes et spécialistes de l'ADN indonésiens travaillent jour et nuit à l'hôpital de la police nationale d'Indonésie. Mais aucun corps n'a été identifié, a précisé le général. "Nous procédons à des analyses d'ADN", a-t-il expliqué.

    "Tout va bien, notre coopération (avec les experts russes) est tout à fait harmonieuse", a noté Musaddeq Ishak.

    L'avion russe Sukhoi Superjet 100 (SSJ100), qui effectuait une tournée de promotion dans six pays d'Asie, s'est écrasé le 9 mai dernier lors d'un vol de démonstration à Jakarta. 45 personnes, dont huit membres d'équipage russes, 35 Indonésiens, un Français et un Américain se trouvaient à bord de l'aéronef au moment où il a percuté une pente abrupte du mont Salak, à 1,600 mètres d'altitude.

    Dossier:
    Crash de l'avion Sukhoi Superjet 100 en Indonésie (55)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik