Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Téhéran annonce l'arrestation d'un espion arabe

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Les forces de l'ordre d'Iran ont arrêté un espion d'un pays arabe non mentionné qui avait réussi à s'approcher de l'hélicoptère du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, annonce lundi l'agence Fars se référant à un communiqué publié par le service de presse du Corps des gardiens de la révolution islamique.

    Les forces de l'ordre d'Iran ont arrêté un espion d'un pays arabe non mentionné qui avait réussi à s'approcher de l'hélicoptère du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, annonce lundi l'agence Fars se référant à un communiqué publié par le service de presse du Corps des gardiens de la révolution islamique.

    "Un homme dont l'identité est déjà connue et lié au service de renseignement d'un pays arabe, a été arrêté par les gardiens de la révolution à Sabzevar (nord-ouest de l'Iran), annonce  le communiqué.

    Selon ce dernier, "lors des interrogatoires, cet homme a avoué avoir été en contact avec des citoyens d'un pays arabe afin de leur transmettre des informations secrètes".

    Le service de presse des gardiens de la révolution précise que cet homme avait réussi à pénétrer dans la zone protégée d'atterrissage de l'hélicoptère du président iranien au moment ou ce dernier venait d'arriver en visite à Sabzevar.

    Les gardiens de la révolution ont également annoncé avoir découvert une cache contenant des armes et des moyens de télécommunications permettant  à l'espion présumé de transmettre les informations secrètes.

    Auparavant, les autorités iraniennes ont plusieurs fois annoncé les arrestations d'espions américains ou israéliens, sans toutefois donner de précisions.

    Lire aussi:

    Le Pentagone qualifie le dernier incident dans le Golfe persique d'«inoffensif»
    Les incidents dans le Golfe pourraient avoir «de lourdes conséquences» pour Washington
    65 terroristes de Daech éliminés dans des tirs de missiles effectués par l’Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik