Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le "printemps arabe" durera longtemps (diplomate russe)

    International
    URL courte
    Troubles dans les pays arabes (231)
    0 901

    Les insurrections populaires au Proche-Orient et en Afrique du Nord, baptisées "printemps arabe", dureront encore longtemps, a déclaré à RIA Novosti le vice ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient.

    Les insurrections populaires au Proche-Orient et en Afrique du Nord, baptisées "printemps arabe", dureront encore longtemps, a déclaré à RIA Novosti le vice ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient.

    "Les révolutions arabes se poursuivront pendant longtemps. Malgré le départ de certains chefs d'Etat, la situation dans la région ne s'est pas améliorée. La vie économique se dégrade, la production régresse, le chômage s'accentue, provoquant une nouvelle vague de protestations. Or, l'ancien président n'est plus là. Sur qui rejeter la faute? Les insurgés commencent à chercher des coupables parmi eux, et la révolution s'engage alors dans une nouvelle étape: celle de querelles intestines", a indiqué M. Bogdanov.

    Depuis le début du "printemps arabe", la Russie appelle à un règlement politique des conflits et à une réconciliation des belligérants, affirme le diplomate, soulignant que Moscou demeure fidèle à ses partenaires.

    "Notre approche n'est pas guidée par la conjoncture politique. Et quand nos partenaires occidentaux nous invitent à nous mettre du bon côté de l'Histoire, on a l'impression qu'ils vont eux-mêmes à l'encontre de la marche de l'histoire. Aujourd'hui ils soutiennent une partie; demain, ils soutiendront une autre. Je pense que nos amis arabes sont de plus en plus conscients que nous ne les trahirons pas", a déclaré l'émissaire du président russe.


    A titre d'exemple, il a cité la position des Etats-Unis, qui n'ont pas hésité à prendre parti contre le président égyptien Hosni Moubarak après l'avoir soutenu pendant des dizaines d'années.

    Dossier:
    Troubles dans les pays arabes (231)

    Lire aussi:

    Moscou crie à la catastrophe humanitaire au Yémen
    Moscou salue l’absence de la primauté de l’idéologie dans la nouvelle administration US
    La création d’un large front antiterroriste toujours d'actualité, selon un diplomate russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik