Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Lettonie: les nationalistes veulent célébrer l'entrée des nazis à Riga

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les membres de l'extrême-droite lettone envisagent de réaliser le 1er juillet une marche pour célébrer l'anniversaire de l'invasion de la Lettonie par les nazis, rapporte vendredi un correspondant de RIA Novosti.

    Les membres de l'extrême-droite lettone envisagent de réaliser le 1er juillet une marche pour célébrer l'anniversaire de l'invasion de la Lettonie par les nazis, rapporte vendredi un correspondant de RIA Novosti.

    "Les nazis ont mis un terme aux crimes du régime soviétique, et c'est un motif de fête", a déclaré aux journalistes un des organisateurs de la marche Uldis Freimanis.

    Des marches commémorant l'entrée des troupes nazies à Riga se déroulent dans la capitale lettone depuis 2010. L'année dernière, la manifestation a rassemblé plusieurs dizaines de participants portant des pancartes avec des inscriptions "Les Lettons ne se rendent pas" et des drapeaux nationaux.

    L'union lettone contre le nazisme a pour sa part appelé le parlement municipal à interdire la marche. Les antifascistes ont également promis de mener une action de protestation si la commémoration nazie avait finalement lieu.

    Le gouvernement letton estime que le pays s'est trouvé sous occupation soviétique de 1940 à 1991. La Russie en tant qu'héritière de l'Union soviétique rejette catégoriquement cette position de Riga et ne reconnaît pas l'occupation de la république balte par l'URSS.

    L'attitude controversée des autorités lettones à l'égard du nazisme et du passé soviétique du pays constitue un des points les plus douloureux dans les relations entre Moscou et Riga. Ainsi, en avril dernier, le chef de l'Eglise catholique-romaine de Lettonie, l'archevêque Zbignew Stankiewicz, a appelé à officialiser le 16 mars, Jour de la légion Waffen SS, et le 9 mai, Jour de la Victoire soviétique sur les nazis, afin de "réconcilier la société lettone", ce qui a provoqué une vive indignation du côté russe.

    Lire aussi:

    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    En cas de guerre, la Lettonie suggère à sa population de se défendre toute seule
    Le rédacteur en chef de Sputnik Lettonie arrêté à Riga à son atterrissage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik