Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Ankara réclame à l'Otan une zone d'exclusion aérienne (journal)

    International
    URL courte
    Avion turc abattu par la Syrie (2012) (36)
    0 01

    La Turquie a appelé l'Alliance atlantique à élaborer un plan de mise en place d'une zone tampon et d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie, rapportent vendredi les médias locaux.

    La Turquie a appelé l'Alliance atlantique à élaborer un plan de mise en place d'une zone tampon et d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie, rapportent vendredi les médias locaux.

    Selon le journal Radikal citant des sources au sein des milieux diplomatiques occidentaux, Ankara a proposé à l'Otan de formuler "un plan d'actions d'urgence à l'égard de la Syrie" qui devrait être mis en œuvre en cas d'afflux massif de réfugiés syriens vers le territoire turc. La partie turque a notamment estimé nécessaire la création d'une zone tampon sur le territoire syrien et l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus du pays.

    Le journal indique que l'initiative d'Ankara, énoncée lors de la récente réunion du Conseil de l'Otan convoqué suite à la destruction d'un avion turc par le système syrien de défense aérienne, "n'a pas été très bien reçue" par l'Alliance. Ainsi, des représentants des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne ont estimé que dans le contexte actuel, l'Otan devait se limiter à un soutien politique d'Ankara.

    Dans le même temps, un haut responsable du ministère turc des Affaires étrangères a fait savoir au journal que "la demande d'Ankara n'a pas été rejetée". D'après lui, le commandement des forces de l'Otan en Europe (SACEUR) "a été chargé d'entreprendre les préparatifs nécessaires".

    Aucune autre source officielle n'a pour le moment confirmé ni infirmé ces informations.

    Le 22 juin, un avion de reconnaissance turc RF-4E a disparu des écrans radars une heure et demie après avoir décollé de la base d'Erhac, dans la province de Malatya (sud-est de la Turquie). La Syrie a déclaré avoir abattu l'avion au-dessus de ses eaux territoriales. Ankara affirme pour sa part que le chasseur se trouvait dans l'espace aérien international.

    Dossier:
    Avion turc abattu par la Syrie (2012) (36)

    Lire aussi:

    Turquie–Otan, la fin d’une alliance en perspective?
    La Turquie règle ses comptes avec l'Autriche au sein de l'Otan
    Rapprochement Moscou-Ankara: l’Otan a-t-il à se préoccuper?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik