Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La fermeture du détroit d'Ormuz peu probable (diplomatie iranienne)

    International
    URL courte
    0 7 0 0

    Il est peu probable que Téhéran ferme le détroit d'Ormuz au transit de pétrole, a déclaré lundi aux journalistes le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi.

    Il est peu probable que Téhéran ferme le détroit d'Ormuz au transit de pétrole, a déclaré lundi aux journalistes le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi.

    "Peut-être ceux qui ont avancé cette idée pensaient que l'Iran devrait réaliser une telle démarche si le pays est interdit d'entrée dans le Golfe persique. Toutefois, à mon avis, cela ne sera jamais le cas", a souligné le chef de la diplomatie iranienne.

    Début juillet, 120 législateurs iraniens ont présenté un projet de loi prévoyant la possibilité de boucler le détroit d'Ormuz aux pétroliers en direction de l'UE pour riposter à l'embargo européen sur les livraisons d'hydrocarbures iraniens.

    Le détroit d'Ormuz relie la mer d'Oman au Golfe. Sa rive septentrionale appartient à l'Iran et la rive sud appartient au sultanat d'Oman et aux Emirats arabes unis, alliés des Etats-Unis dans la région. 35% du trafic pétrolier maritime mondial transitent par ce détroit.

    Les tensions autour de l'Iran et de son programme nucléaire sont récemment montées d'un cran après que Téhéran a menacé de fermer le détroit d'Ormuz au transit de pétrole en cas de sanctions occidentales. La Marine américaine a notamment promis d'empêcher coûte que coûte la fermeture du détroit.

    Lire aussi:

    Un destroyer US allume ses feux d’alarme à l’approche d’un vaisseau iranien
    Un navire iranien tente d'aveugler les pilotes d'un hélicoptère US
    Quel serait l'arsenal des USA en cas de conflit contre l'Iran?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik