Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Asie du Sud-Est: Moscou adhère au Traité sur la zone exempte d'armes nucléaires

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie signera le protocole au Traité de Bangkok sur la zone exempte d'armes nucléaires en Asie du Sud-est conformément à une décision du président russe Vladimir Poutine, a annoncé jeudi le portail officiel russe de l'information juridique.

    La Russie signera le protocole au Traité de Bangkok sur la zone exempte d'armes nucléaires en Asie du Sud-est conformément à une décision du président russe Vladimir Poutine, a annoncé jeudi le portail officiel russe de l'information juridique.

    Le président a chargé le ministère russe des Affaires étrangères de signer le protocole avec des réserves. La Russie se jugera notamment libre de ne pas respecter les dispositions du Traité si elle est attaquée par des troupes étrangères où si des pays signataires du Traité autorisent l'entrée de navires porteurs d'armes nucléaires dans leurs ports ou l'atterrissage d'aéronefs porteurs d'armes nucléaires sur leur aérodromes.

    Conçu par l'Association des nations de l'Asie du Sud-est (ASEAN), le Traité multilatéral instaurant une zone exempte d'armes nucléaires en Asie du Sud-Est a été signé à Bangkok le 15 décembre 1995. En vigueur depuis mars 1997, le Traité de Bangkok interdit aux États parties de mettre au point, de fabriquer, d'essayer, d'acquérir, de posséder ou de contrôler des armes nucléaires, et de permettre à d'autres pays d'utiliser leur territoire pour ces différentes activités.

    Un protocole au Traité ouvert à l'adhésion des États dotés d'armes nucléaires (EDAN) oblige les États parties à respecter les dispositions du Traité. A ce jour, aucun État doté d'armes nucléaires n'a signé le Protocole, selon le site officiel de l'ONU.

    Lire aussi:

    Le monde «est plus proche» que jamais de l’interdiction des armes nucléaires
    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik