Ecoutez Radio Sputnik
    Maison abandonnée après la catastrophe de Tchernobyl

    Tchernobyl: Kiev crée des sites d'énergie alternative dans la zone de sécurité

    © Sputnik . Andrei Alexandrov
    International
    URL courte
    Accident à la centrale nucléaire de Tchernobyl (94)
    0 12

    Le gouvernement ukrainien souhaite étudier la possibilité de créer des sites d'énergie alternative dans la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl, selon un arrêté signé par le cabinet des ministres du pays.

    Le gouvernement ukrainien souhaite étudier la possibilité de créer des sites d'énergie alternative dans la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl, selon un arrêté signé par le cabinet des ministres du pays.

    Le gouvernement entend notamment construire des centrales solaire et éoliennes, des centrales de cogénération pour incinérer du bois irradié et cultiver des plantes énergétiques (colza, saule) dans la zone de sécurité.

    Les autorités ukrainiennes ont également l'intention de lancer des usines d'assainissement radioactif des équipements et biens irradiés et une fonderie de production des conteneurs pour déchets radioactifs.

    La zone de sécurité hébergera en outre une décharge de combustible nucléaire usé de trois centrales ukrainiennes.

    La centrale nucléaire de Tchernobyl, située sur la rive droite de Pripiat, à 15 km de la ville de Tchernobyl, dans la région de Kiev, a été le théâtre d'un grave accident nucléaire le 26 avril 1986. Le réacteur N°4 de la centrale a explosé, provoquant la contamination radioactive de 50.000 km² en Ukraine, de presque 60.000 km² en Russie et de 46.500 km² en Biélorussie.

    Suite à l'accident, une zone de sécurité de 30 km a été mise en place autour de la centrale en 1986. Cette zone comprenait trois secteurs en fonction des taux de contamination: une "zone spéciale" de 5 km (la centrale elle-même), une "zone interdite" de 10 km autour de la centrale et une "zone d'exclusion" de 30 km. En 1989, les autorités soviétiques ont élargi la zone de sécurité en y ajoutant une "zone de relogement obligatoire" de 544 km² à l'ouest de la zone d'exclusion. La partie ukrainienne des zones de sécurité et de relogement obligatoire a une superficie de 2.598 km².

    La catastrophe de Tchernobyl a été classée au niveau 7, soit le plus élevé de l'échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES). Elle était considérée comme le plus grave accident nucléaire de l'histoire avant que la catastrophe survenue à la centrale japonaise de Fukushima suite à un puissant séisme et un tsunami le 11 mars 2011, soit aussi classée au même niveau de gravité.

    Dossier:
    Accident à la centrale nucléaire de Tchernobyl (94)

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    Macron appelle les Français à se «réconcilier» et dénonce «l'esprit de résignation»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik