Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Affaire Breivik: le chef de la police norvégienne démissionne

    International
    URL courte
    Affaire Anders Breivik (52)
    0 10
    S'abonner

    Le chef de la police norvégienne Oeystein Maeland a démissionné jeudi après avoir reconnu de graves erreurs dans le travail de la police lors des attaques perpétrées le 22 juillet 2011 par Anders Breivik, rapportent les médias occidentaux.

    Le chef de la police norvégienne Oeystein Maeland a démissionné jeudi après avoir reconnu de graves erreurs dans le travail de la police lors des attaques perpétrées le 22 juillet 2011 par Anders Breivik, rapportent les médias occidentaux.

    Lors d'une conférence de presse tenue plus tôt dans la semaine, M.Maeland avait accepté les conclusions d'une commission indépendante, très critiques à l'égard des actions des policiers et des services spéciaux le jour de l'attentat.

    Le 22 juillet 2011, l'extrémiste de droite Anders Breivik a dans un premier temps tué huit personnes en faisant exploser une bombe dans le quartier gouvernemental d'Oslo, puis fait 69 morts en ouvrant le feu dans un camp de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya.

    La commission chargée de mener une enquête sur les attaques a établi, entre autres, que Breivik aurait pu être arrêté plus tôt, ce qui aurait pu sauver des vies. Par exemple, il s'est avéré qu'une patrouille policière avait pendant longtemps suivi la voiture du terroriste roulant vers Utoeya mais ne l'avait pas arrêté faute d'informations sur le véhicule. Au total, plus de trois heures se sont écoulées entre l'explosion d'Oslo et l'arrestation de Breivik sur l'île d'Utoeya, alors que son nom était déjà connu des services de sécurité.

    Oeystein Maeland avait pris ses fonctions quelques jours avant les attaques du 22 juillet.

     

    Dossier:
    Affaire Anders Breivik (52)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik