Ecoutez Radio Sputnik
    Le Hezbollah pourrait frapper les Israéliens à l'étranger

    Le Hezbollah affirme ne pas détenir d'armes chimiques

    © Flickr/ upyernoz
    International
    URL courte
    0 0 0

    Le parti chiite libanais Hezbollah ne possède pas d'armes chimiques, mais les armes dont il dispose suffiraient à causer un préjudice colossal à Israël, a déclaré lundi le dirigeant de cette organisation, le cheikh Hassan Nasrallah.

    Le parti chiite libanais Hezbollah ne possède pas d'armes chimiques, mais les armes dont il dispose suffiraient à causer un préjudice colossal à Israël, a déclaré lundi le dirigeant de cette organisation, le cheikh Hassan Nasrallah.

    "Nous ne possédons pas d'armes chimiques et nous n'en avons pas besoin. Il existe des cibles sur le territoire israélien. Si nous les frappons avec les armes que nous avons à disposition, nous obtiendrons les mêmes résultats", a déclaré M. Nasrallah à la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadine. Selon le cheikh, les roquettes du Hezbollah sont en mesure de "neutraliser n'importe quel cible en Israël".

    "Nous pouvons frapper des sites sensibles pour Israël. Les Israéliens en sont conscients", a indiqué le dirigeant du Hezbollah.

    Il a dans le même temps reconnu qu'en cas de guerre contre l'Etat hébreu, ce dernier parviendrait à détruire lors d'une première frappe la plupart des roquettes dont dispose le parti chiite.

    Il n'en reste pas moins que le Hezbollah "aurait suffisamment de roquettes pour infliger un coup de rétorsion".

    "Même un faible nombre de roquettes suffirait à transformer la vie de centaines de milliers d'Israéliens en un enfer", a indiqué le cheikh, précisant que le Hezbollah ne viserait pas seulement des cibles militaires, mais aussi des "sites économiques, industriels, énergétiques, chimiques et nucléaires".

    Les dirigeants israéliens ont à plusieurs reprises déclaré qu'en cas de nouvelle guerre contre le Liban, L'Etat hébreu ne se bornerait pas à attaquer les bases du Hezbollah, comme il l'a fait en 2006, mais frapperait l'ensemble du territoire libanais afin de détruire les infrastructures de ce pays.

     

    Lire aussi:

    L’aviation de guerre israélienne a mené deux raids à la frontière libano-syrienne
    Israël entame ses plus grands exercices militaires depuis 19 ans
    Israël aurait de nouveau frappé des positions du Hezbollah en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik