Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: une délégation de l'opposition parlementaire à Moscou

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Le représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient et vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a reçu mardi à Moscou une délégation de l'opposition syrienne représentée au parlement du pays par la Coalition des forces pour un changement pacifique.

    Le représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient et vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a reçu mardi à Moscou une délégation de l'opposition syrienne représentée au parlement du pays par la Coalition des forces pour un changement pacifique.

    "M.Bogdanov a réaffirmé la disposition de Moscou à poursuivre des contacts intenses avec des figures influentes de l'opposition syrienne afin de consolider ses approches sur la base du plan Annan et des accords de Genève du Groupe d'action sur la Syrie", lit-on dans le communiqué.

    "Côté syrien, une haute évaluation a été accordée à la ligne ferme et conséquente de la Russie en vue d'arrêter immédiatement toutes formes de violence et de trouver des solutions aux problèmes politiques, économiques et sociaux de la Syrie à travers un large dialogue national sans conditions préalables et diktat extérieur", rapporte la diplomatie russe.

    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place. Les pays occidentaux cherchent à obtenir le départ du président Bachar el-Assad afin de mettre fin aux hostilités qui ont déjà fait des milliers de morts. La Russie et la Chine craignent qu'une ingérence extérieure en Syrie ne détruise l'Etat syrien et n'étende encore plus le conflit. Aussi, Moscou et Pékin ont-ils opposé leur veto à toutes les résolutions du Conseil de sécurité qui pourraient avaliser une action militaire.

     

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne voudrait rencontrer le gouvernement sans intermédiaires
    Damas: les discussions avec l’opposition possibles à une seule condition
    Influence française en Syrie: les illusions perdues de Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik