Ecoutez Radio Sputnik
    International

    "L'innocence des musulmans": film destiné à attiser la haine (Ban Ki-moon)

    International
    URL courte
    Protestations contre le film anti-islam "Innocence des musulmans" (57)
    0 0 0

    Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a qualifié d'offensant pour les musulmans et visant à attiser la haine le film "L'Innocence des musulmans" qui avait provoqué une vague de protestations au Proche-Orient a annoncé jeudi soir le service de presse de l'Onu dans un communiqué.

    Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a qualifié d'offensant pour les musulmans et visant à attiser la haine le film "L'Innocence des musulmans" qui avait provoqué une vague de protestations au Proche-Orient a annoncé jeudi soir le service de presse de l'Onu dans un communiqué.

    "Il (Ban Ki-moon) condamne ce film rempli de haine qui aurait été spécialement tourné pour attiser la non-tolérance et les effusions de sang", indique le communiqué.

    Selon ce dernier, le secrétaire général de l'Onu s'est dit "profondément préoccupé" par la flambée de violence en Libye et au Proche-Orient. "Rien ne peut justifier ces assassinats et ces attaques", a déclaré M.Ban Ki-moon, exhortant en même temps au calme, à la retenue, tout en soulignant la nécessité de dialogue et de respect mutuel.

    La diffusion du film "L'Innocence des musulmans" a soulevé l'ire du monde musulman. Le 11 septembre, des milliers de personnes ont manifesté en signe de protestation contre ce film devant l'ambassade américaine au Caire, arrachant le drapeau américain pour le remplacer par un étendard islamique. Dans la nuit qui a suivi, des hommes armés ont tiré des roquettes sur le bâtiment du consulat américain à Benghazi (Libye), faisant quatre morts, dont l'ambassadeur des Etats-Unis.

    Mercredi et jeudi, des manifestations violentes se sont déroulées en Egypte et au Yémen.

     

    Dossier:
    Protestations contre le film anti-islam "Innocence des musulmans" (57)

    Lire aussi:

    L’islam deviendra la religion la plus répandue dans le monde en 2070
    Enquête sur l’islamophobie: la Turquie solidaire, protectrice ou provocatrice?
    Quand l'Onu souffle le froid et le chaud sur l'Arabie saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik