Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: le CNS accepte une trêve sous condition

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Le Conseil national syrien (CNS) acceptera la trêve proposée par l'émissaire international Lakhdar Brahimi pour la fête musulmane d'Aïd al-Adha fin octobre à condition que le régime cesse ses bombardements en premier, rapportent mercredi les agences occidentales.

    Le Conseil national syrien (CNS) acceptera la trêve proposée par l'émissaire international Lakhdar Brahimi pour la fête musulmane d'Aïd al-Adha fin octobre à condition que le régime cesse ses bombardements en premier, rapportent mercredi les agences occidentales.

    "Nous accueillons favorablement tout arrêt des tueries mais nous pensons que l'appel s'adresse en premier lieu au régime syrien qui ne cesse de pilonner les villes et les localités syriennes", a déclaré le président du CNS Abdel Basset Sayda dans un communiqué.

    Auparavant, le gouvernement syrien s'est déclaré prêt à étudier la proposition de M.Brahimi.

    Il y a une semaine, Damas a rejeté l'appel du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, qui l'exhortait à décréter un cessez-le-feu unilatéral. Le ministère syrien des Affaires étrangères a alors proposé à M.Ban d'envoyer des émissaires dans les Etats ayant une influence sur les groupes armés d'opposition afin de les persuader de mettre fin aux violences.

    Le CNS, principale coalition de l'opposition syrienne, réunit près de 200 opposants résidant tant en Syrie qu'à l'étranger. Sa formation a été annoncée le 2 octobre 2011 à Istanbul. La conférence des "Amis de la Syrie" qui a eu lieu début avril à Istanbul a reconnu le CNS en tant que seul représentant légitime du peuple syrien.

    Le CNS ne contrôle pourtant pas l'Armée syrienne libre (ASL), composée d'une cohorte de groupes armés qui ne sont soumis à aucune autorité unifiée.

     

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    À Vienne et à Sotchi la paix en suspens, en Syrie la guerre en marche avant!
    Lavrov exhorte Tillerson à empêcher les provocations contre l’armée de Damas
    Comment Riyad et Moscou peuvent-ils vaincre Daech ensemble?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik