Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: le soutien de Paris à l'opposition "inacceptable" (Medvedev)

    International
    URL courte
    Interview de Dmitri Medvedev aux médias français (6)
    0 7 0 0

    Le soutien apporté par la France à la Coalition nationale de l'opposition syrienne est "très discutable" et juridiquement inacceptable, a déclaré lundi le premier ministre russe Dmitri Medvedev dans une interview accordée à l'AFP et au Figaro.

    Le soutien apporté par la France à la Coalition nationale de l'opposition syrienne est "très discutable" et juridiquement inacceptable, a déclaré lundi le premier ministre russe Dmitri Medvedev dans une interview accordée à l'AFP et au Figaro.
     
    "Conformément aux principes du droit international approuvés par l'Onu, aucun pays ni aucun Etat ne doit entreprendre d'action visant à renverser  par la force le régime en place dans un pays tiers. Du point de vue du droit international, il est inadmissible de soutenir une autre force politique lorsque celle-ci se retrouve être le principal adversaire du gouvernement légitime d'un pays", a déclaré le chef du gouvernement russe.
     
    Il a rappelé que la Russie, contrairement aux idées existantes, "ne soutient ni le régime Assad ni l'opposition. Nous avons une position neutre", a assuré M. Medvedev en soulignant que la seule solution était l'ouverture de négociations entre les parties en conflit et l'organisation de nouvelles élections.
     
    Selon lui, "Moscou n'a aucune envie de voir la Syrie disloquée, provoquant un nouveau foyer de tension au Proche-Orient. Cela profiterait à coup sûr aux extrémistes religieux".
     
    Quant à la poursuite des livraisons d'armes russes à la Syrie, M. Medvedev a affirmé que "cette coopération militaire a toujours eu un caractère légal", et souligné par ailleurs qu'il n'y avait pas d'embargo de l'ONU sur les livraisons d'armes à la Syrie.
     
    Le premier ministre russe Dmitri Medvedev doit se rendre lundi à Paris pour une visite de travail. Il devra rencontrer le président français François Hollande.

    Dossier:
    Interview de Dmitri Medvedev aux médias français (6)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres