Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Drogue: opération conjointe à la frontière tadjiko-afghane (FSKN)

    International
    URL courte
    La lutte contre la drogue (429)
    0 0 0

    Lors d'une vaste opération au Pamir (frontière tadjiko-afghane) associant la Russie, l'Afghanistan et le Tadjikistan, plus de 400 kg de stupéfiants ont été saisis, et un baron de la drogue a été arrêté, a annoncé Viktor Ivanov, chef du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN).

    Lors d'une vaste opération au Pamir (frontière tadjiko-afghane) associant la Russie, l'Afghanistan et le Tadjikistan, plus de 400 kg de stupéfiants ont été saisis, et un baron de la drogue a été arrêté, a annoncé lundi Viktor Ivanov, chef du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN).

    "Huit hélicoptères et plus de 300 policiers afghans étaient engagés dans l'opération à l'issue de laquelle plus de 400 kg de stupéfiants, y compris 80 kg d'opium, 6 kg d'héroïne et 320 kg de haschisch ont été saisis. On a arrêté un important  narcobaron, connu dans les milieux criminels comme Safi-Rogui, et 12 membres de son groupe armé", a raconté M.Ivanov à l'issue de négociations avec le vice-ministre afghan de l'Intérieur.

    Par ailleurs, lors de l'opération, 37 fusils d'assaut Kalachnikov AK-47, deux mitrailleuses et des armes d'infanterie ont été saisis.

    Selon le responsable russe, le résultat de cette opération prouve que "la production de stupéfiants, qui s'opère sous le regard complaisant des troupes de l'Otan, constitue la base des activités des bandes armées en Afghanistan, tandis que les volumes d'armements confisqués témoignent de leur excellent équipement".
       
    Cette opération conjointe du FSKN et du ministère afghan de l'Intérieur s'est déroulée du 30 novembre au 2 décembre à Badakhchan (frontière tadjiko-afghane). C'est déjà la troisième opération du genre, les deux précédentes remontant à avril-mai et septembre.

    Dossier:
    La lutte contre la drogue (429)

    Lire aussi:

    L'Afghanistan a besoin des avions russes modernes, pas «de la ferraille américaine»
    Les USA obligeraient l’Afghanistan à renoncer à 50.000 Kalachnikovs, selon Lavrov
    Affrontements à la frontière pakistano-afghane: des morts et des blessés
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik