Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Litvinenko, double agent britannique et espagnol (avocat)

    International
    URL courte
    Affaire Litvinenko (169)
    0 11
    S'abonner

    L'ex-officier du Service fédéral de sécurité russe (FSB) Alexandre Litvinenko était un agent des services secrets britannique et espagnol et il a rencontré peu avant sa mort son mentor (handler) du MI-6, a annoncé jeudi Ben Emmerson, avocat de la veuve de Litvinenko, Marina, lors d'une audience préalable à l'examen du dossier sur le fond.

    L'ex-officier du Service fédéral de sécurité russe (FSB) Alexandre Litvinenko était un agent des services secrets britannique et espagnol et il a rencontré peu avant sa mort son mentor (handler) du MI-6, a annoncé jeudi Ben Emmerson, avocat de la veuve de Litvinenko, Marina, lors d'une audience préalable à l'examen du dossier sur le fond.

    L'enquête préliminaire, qui devait établir les causes et les circonstances de la mort de Litvinenko, a été ouverte peu après son décès en 2006. Les audiences préalables à l'examen de l'affaire sur le fond se sont déroulées jeudi et vendredi à Londres, les parties étant invitées à définir les principaux paramètres de l'examen principal.

    "Sacha (Alexandre) Litvinenko était un agent enregistré et payé par le MI-6, et son mentor était un homme dénommé Martin. Ce dernier l'a mis en contact avec les services secrets espagnols. Les fonds récompensant le travail de Litvinenko au profit des services secrets britanniques et espagnols étaient virés sur un compte conjoint de Sacha et de Marina. Certaines sommes ont été payées en liquide", a déclaré Me Emmerson.

    Il a également indiqué que Litvinenko avait rencontré Martin le 31 octobre 2006, soit quelques semaines avant sa mort, et que ce dernier serait personnellement entendu en qualité de témoin.

    Exilé au Royaume-Uni en 2000 et naturalisé Britannique en 2006, Alexandre Litvinenko est décédé à Londres le 23 novembre de la même année. Il a subi un malaise après avoir pris du thé à l'hôtel Millenium de Londres en compagnie de ses anciens collègues, les ex-officiers du FSB Andreï Lougovoï et Dmitri Kovtoun.

    Des spécialistes britanniques ont affirmé avoir découvert dans le corps du défunt du polonium-210, matière hautement radioactive. Or, l'instruction n'a jusqu'à présent fourni aucune preuve attestant que Litvinenko avait été empoisonné avec du polonium fabriqué en Russie. Les résultats officiels de l'autopsie n'ont jamais été publiés.
     
    Les autorités britanniques soupçonnent Andreï Lougovoï d'être l'auteur du crime.

    Dossier:
    Affaire Litvinenko (169)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik