Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nigeria: les marins russes du Myre Seadiver autorisés à rentrer chez eux

    International
    URL courte
    Marins russes interpellés au Nigéria (11)
    0 4 0 0

    Les marins russes du navire Myre Seadiver, arraisonné par les autorités nigérianes dans le port de Lagos le 19 octobre dernier, pourront sous peu rentrer chez eux, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères.

    Les marins russes du navire Myre Seadiver, arraisonné par les autorités nigérianes dans le port de Lagos le 19 octobre dernier, pourront sous peu rentrer chez eux, rapporte mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Selon l'ambassade de Russie au Nigeria, suite à une conversation téléphonique du 21 décembre entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue nigérian Olugbenga Ashiru, il a été décidé à Abuja de permettre aux 15 membres d'équipage russes du navire Myre Seadiver, arraisonné dans le port de Lagos le 19 octobre, de rentrer chez eux", lit-on dans le communiqué.

    D'après le document, à l'heure actuelle, l'ambassade russe au Nigeria et l'armateur du Myre Seadiver organisent le départ des marins pour la Russie.

    Fin octobre, le Myre Seadiver, navire auxiliaire utilisé pour l'entretien de pétroliers et de plates-formes de forage, était entré dans le port de Lagos pour se ravitailler et effectuer des réparations. Le navire transportait un certain nombre d'armes légères et de munitions officiellement déclarées. Les autorités nigérianes en avaient été avisées en bonne et due forme.

    Néanmoins, le Myre Seadiver a été immobilisé dans le port au motif que sa présence dans les eaux territoriales du Nigeria était illégale. Ses 15 membres d'équipage ont été soupçonnés de trafic d'armes et interpellés.

    Dossier:
    Marins russes interpellés au Nigéria (11)

    Lire aussi:

    Des pirates enlèvent un Russe au large du Nigeria
    700 djihadistes de Boko Haram se rendent aux militaires nigérians
    Il survit à un vol Londres-Lagos caché dans le châssis d’un avion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik