Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Venezuela: l'époque de Chavez restera une époque de prospérité (experts)

    International
    URL courte
    L'état de santé d'Hugo Chavez (46)
    0 0 0

    La maladie d'Hugo Chavez n'empêchera pas le Venezuela de se développer selon ses plans – quelle que soit l’évolution de son état de santé, le peuple vénézuélien ne connaîtra aucun changement significatif, estiment les experts interrogés par RIA Novosti.

    La maladie d'Hugo Chavez n'empêchera pas le Venezuela de se développer selon ses plans – quelle que soit l’évolution de son état de santé, le peuple vénézuélien ne connaîtra aucun changement significatif, estiment les experts interrogés par RIA Novosti.

    Le président du Venezuela se trouve dans une clinique de La Havane depuis une opération de chirurgie oncologique le 11 décembre dernier. Son rétablissement a été compliqué par une infection pulmonaire suivie d’une insuffisance respiratoire chez le dirigeant de la République bolivarienne. D'après les dernières informations officielles des autorités, l'état de santé de Chavez est stable.

    Plus tôt, le vice-président vénézuélien Nicolas Maduro - que Chavez a désigné comme successeur - avait déclaré que l'investiture du chef de l'Etat prévue pour le 10 janvier n’était qu’une formalité et qu'elle pouvait être reportée. Mardi dernier, l'Assemblée nationale du Venezuela avait approuvé la demande du président de poursuivre son traitement à Cuba, y compris le 10 janvier.

    L’investiture reportée

    Emil Dabaguian, expert au Centre d'études politiques de l'Institut de l'Amérique latine, remarque que la situation au Venezuela est très complexe car les représentants du gouvernement qui ont rendu visite à Chavez à Cuba ne donnent pas d'informations complètes et véridiques sur son état de santé. Mais on sait que le milieu dirigeant a l'intention de reporter l'investiture du président autant qu'il faudra.

    "Ces personnes proches du pouvoir ont une logique révolutionnaire : Chavez est malade, l'investiture n'aura pas lieu le 10 janvier donc elle se tiendra plus tard. A leurs yeux, rien d'anormal ne s'est produit. Selon eux, comme Chavez est le président élu, son pouvoir se maintiendra encore longtemps et la volonté du peuple est au-delà de toute constitution", a déclaré Emil Dabaguian, ajoutant que formellement, les autorités vénézuéliennes violaient  la constitution.

    De plus, selon l'expert, il est possible que l'investiture du président ait lieu à Cuba, où il suit son traitement. "La constitution stipule qu'en cas d'impossibilité de prêter serment devant le parlement, le président peut le faire devant le Tribunal suprême de justice… Cet organisme peut se déplacer à La Havane et Chavez pourrait prêter serment à l'ambassade du Venezuela à Cuba", suppose l'expert.

    Ce scénario est possible car la constitution ne précise pas où la procédure doit avoir lieu, bien que tous les avocats de l'opposition affirment qu'en vertu de "l'esprit" de ce texte, la cérémonie ne pourrait se dérouler qu’à Caracas, remarque l’expert.

    Selon lui, même si l'opposition vénézuélienne a écrit à l'Organisation des Etats américains (OEA) pour avertir d'une éventuelle violation de la constitution et exiger de créer une brigade spéciale de médecins pour identifier Chavez, l'opposition n'a aucune possibilité d'influer réellement sur la situation.

    "L'opposition ne peut rien faire car le Tribunal suprême de justice est contrôlé par le gouvernement, tout comme le Parquet et le conseil électoral national", a déclaré l'expert.

    Quant à la possibilité d'organiser une nouvelle élection présidentielle, il est encore trop tôt pour en parler. Mais même si cela arrivait, le pays ne connaîtrait pas forcément de changements radicaux. "Si l'élection était remportée par le successeur nommé par Chavez, alors rien ne changerait même si des modifications légères seraient apportées", conclut-il.

    L'époque de Chavez, synonyme de prospérité pour le Venezuela

    Marina Vassilieva, présidente du Comité russe pour la coopération avec les pays d'Amérique latine, estime que l'époque de Chavez marquera l'histoire grâce au niveau de développement atteint par la population du pays pendant son "règne".

    "Des centaines d'années s'écouleront mais l'époque de Chavez restera une époque de prospérité pour le pays. Le peuple l'apprécie. Et il sera impossible que le Venezuela connaisse un véritable tournant sans la volonté du peuple", estime Marina Vassilieva.

    Elle remarque pour sa part que l’investiture du président est un acte "purement formel". Par ailleurs, selon elle, il ne faut pas oublier que le peuple a élu Chavez. "La situation actuelle dans le pays montre qu’il aurait été réélu si la présidentielle se déroulait aujourd'hui. Car durant cette période les Vénézuéliens ont pu apprécier les innovations réalisées par le président, les objectifs qu'il a fixés à son peuple. Je pense que les résultats du vote seraient pratiquement identiques", estime l'experte.

    Dossier:
    L'état de santé d'Hugo Chavez (46)

    Lire aussi:

    Crise au Venezuela: la fin du chavisme?
    Sanctions US contre Maduro: le pétrole vénézuélien finalement épargné
    Venezuela: la statue d’Hugo Chavez subit la colère des manifestants (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik