Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Rencontre tripartite sur la Syrie: Moscou veut évoquer le "plan Assad"

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 02

    Moscou espère que l'initiative du président Bachar el-Assad visant à sortir la Syrie de la crise sera examinée au cours de la rencontre tripartite qui réunira le 11 janvier à Genève des diplomates russes, américains, ainsi que l'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi, a annoncé mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    Moscou espère que l'initiative du président Bachar el-Assad visant à sortir la Syrie de la crise sera examinée au cours de la rencontre tripartite qui réunira le 11 janvier à Genève des diplomates russes, américains, ainsi que l'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi, a annoncé mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    Moscou espère une poursuite efficace des efforts internationaux visant à "contribuer au règlement de la crise grave en Syrie", a annoncé un porte-parole du ministère. A cet effet, il est indispensable de "s'appuyer sur le communiqué adopté à Genève par le Groupe d'action le 30 juin 2012" et de prendre en compte "quelques-unes des idées formulées par le président Bachar el-Assad le 6 janvier 2013", a précisé le diplomate.

    Selon lui, lors des consultations tripartites à Genève, la délégation russe sera conduite par le représentant du président pour le Proche-Orient, le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, et la délégation américaine par le sous-secrétaire d'Etat américain William Burns.

    Moscou a de nouveau invité toutes les parties impliquées dans le conflit syrien à apporter une solution politique à ce dernier.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    «Assad était et reste le Président légitime de la Syrie»
    Erdogan veut «aider le peuple syrien à prendre sa décision»
    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik