Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Algérie: Moscou condamne l'attaque terroriste

    International
    URL courte
    Prise d'otages en Algérie (2013) (23)
    0 0 0

    Moscou condamne fermement l'attaque terroriste perpétrée mercredi dernier contre un site gazier en Algérie, qui a coûté la vie à des Algériens et à des ressortissants étrangers, indique le ministère russe des Affaires étrangères.

    Moscou condamne fermement l'attaque terroriste perpétrée mercredi dernier contre un site gazier en Algérie, qui a coûté la vie à des Algériens et à des ressortissants étrangers, indique lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Moscou condamne fermement ce crime ignoble qui a fait des victimes parmi les Algériens et les ressortissants étrangers. Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux parents et aux proches des otages ainsi que des militaires et des policiers algériens tués, tout en souhaitant prompte convalescence à toutes les personnes blessées par les terroristes. Nous réaffirmons la position ferme et invariable de la Russie en faveur de la répression intransigeante du terrorisme sous toutes ses formes", lit-on dans le communiqué.

    "On déplore 23 victimes (essentiellement des étrangers, dont la nationalité n'est pas précisée, ndlr). 32 terroristes, dont trois Algériens, ont été liquidés. D'après les dernières informations, le nombre de victimes pourrait augmenter. Les médias internationaux rapportent notamment qu'à l'intérieur du site où les ravisseurs retenaient leurs otages, on a découvert 25 corps devant encore être identifiés", est-il indiqué dans le document.

     Le 16 janvier, entre 30 et 40 combattants se réclamant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique ont pris d'assaut le site gazier d'In Amenas géré par la coentreprise BP-Sonatrach, prenant en otages plus d'une centaine de ressortissants étrangers et plusieurs centaines d'Algériens.

    A l'issue d'une opération lancée par les autorités algériennes, 685 employés algériens et 107 spécialistes étrangers ont été libérés. Les militaires ont également arrêté six ravisseurs. D'après les médias, le groupe était composé de 11 Tunisiens, sept Egyptiens, cinq Maliens, ainsi que de trois Algériens et de ressortissants du Canada, du Niger et de la Mauritanie. Les assaillants ont été entraînés et dirigés par le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar, dit Belaouar, résidant dans le nord du Mali.

    Dossier:
    Prise d'otages en Algérie (2013) (23)

    Lire aussi:

    Peine capitale prononcée contre un «espion du Mossad» en Algérie
    Conditions d’octroi de visas: entre Alger et Paris ça serait «la réciprocité diplomatique»
    La Syrie se penche sur l’expérience algérienne de lutte contre la radicalisation
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik